Les articles sur Aravane - TennisForum.com
TennisForum.com   Wagerline.com MensTennisForums.com TennisUniverse.com
TennisForum.com is the premier Women's Tennis forum on the internet. Registered Users do not see the above ads.Please Register - It's Free!
Reply

Old May 25th, 2006, 06:46 PM   #1
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Les articles sur Aravane

Tennis : Rezai, la foi en elle





20 Minutes | édition du 08.03.06

En mai dernier, la France découvrait Aravane Rezai. Après avoir passé le 1er tour à Roland-Garros, la Française d'origine iranienne lâchait prise devant Maria Sharapova sur le Central. Agée de 18 ans, la 244e joueuse mondiale voyait ses efforts récompensés. « J'ai grandi dans les difficultés, je m'entraînais sur un terrain abandonné. Après Roland, j'ai continué à m'entraîner encore plus dur, parce que je sentais que je pouvais tenir la comparaison », confie Aravane Rezai.

Née à Saint-Etienne de parents iraniens, Aravane fait également la fierté de son pays d'origine. Dans un Etat islamique qui tolère le tennis féminin (son match face à Sharapova est passé sur le câble, malgré le code vestimentaire islamique non respecté), elle parvient à concilier coutumes musulmanes et vie de sportive. Sollicitée pour disputer les Jeux de la femme islamique en septembre à Téhéran, la 12e joueuse française a décroché la médaille d'or et atteint la finale en double, associée à une joueuse de... 50 ans. « Le tennis féminin n'est pas développé en Iran. Un jour peut-être, si la WTA accepte de laisser jouer une femme en pantalon et en chemise, une joueuse iranienne sera sur le circuit », remarque Aravane. Pendant les matchs, Arsalan, son père et entraîneur, respecte les principes religieux et ne regarde pas sa fille jouer. Il passe donc son temps à demander le score à sa femme, assise dans les tribunes. « Ma fille est une bonne musulmane chiite. Même à Christian Bîmes, le président de la fédération, elle ne lui fait pas la bise », se réjouit Arsalan, toutefois déçu de voir que sa fille n'aura probablement pas d'invitation à Roland-Garros cette année.

A une semaine de son 19e anniversaire, Aravane est désormais 182e mondiale. Elle tente sa chance dans les qualifications des grands tournois, mais sa famille a dû emprunter 8 000 euros pour qu'elle puisse se rendre en Australie en janvier. « Je dois gagner tous mes matchs pour jouer à Roland et terminer l'année dans les 50 premières mondiales, affirme-t-elle. Et pour ma famille aussi, qui croit en moi. »

Gaël Anger
__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 

Old May 25th, 2006, 06:47 PM   #2
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
9/10 pour Rezai !

La dixième marche aura été trop haute. Issue des pré-qualifications, Aravane Rezai (Lyonnais) s'est hissée en finale du "Grand prix féminin de l'Isère". Après neuf succès, et une fatigue légitime, elle s'y est inclinée face à l'Allemande Martina Muller (7/5, 6/1).

L'an passé, à Grenoble,
Aravane Rezaiavait échoué au premier tour des qualifications. Cette fois, elle ne fut privée du trophée que par Martina Muller, victorieuse du tournoi de Budapest en 2002, année où elle avait atteint le troisième tour de l'US Open et pointé au 51e rang mondial. Depuis, l'Allemande a connu pas mal de pépins de santé et grandement reculé au classement. Néanmoins, ce grand écart suffit à situer la progression de la jeune Stéphanoise, qui aura dix-sept ans le 14 mars prochain.

Entraînée par son père, la dernière finaliste des championnats de France 15/16 ans, d'origine iranienne, a tracé sa route dans le tableau final avec assurance, animée de la combativité sans faille qui la caractérise. C'est à ce prix qu'elle a décroché son premier résultat marquant dans un tournoi senior. En quarts de finale, la 34e joueuse française a notamment écarté
Laura Rocchi (Provence), opportuniste lucky-looser qui avait éliminé l'Italienne Nathalie Vierin (tête de série n°1) au deuxième tour.

Cette troisième édition a donc souri aux jeunes tricolores. C'était l'une des volontés de Christian Gaudin, co-directeur de l'épreuve et président du Grenoble Tennis : "Le plateau nous a satisfaits. Il était de très bonne qualité, avec notamment la présence de la Luxembourgeoise Anne Kremer, qui fut 18e mondiale. Le public a répondu présent, notamment lors du week-end final".

Du côté de l'organisation, la stabilité fut de mise. Même constat au sujet des partenaires, qu'ils soient institutionnels (ville, conseil général de l'Isère, communauté d'agglomérations, région Rhône-Alpes…) ou privés (Gaz de France). La contribution d'une quarantaine de petites entreprises du cru a notamment permis de réunir la moitié du budget (110 000 euros) d'un tournoi qui ne devrait pas changer de dotation, selon son directeur : "On n'a pas l'intention de monter en puissance dans l'immédiat".

Un avis confirmé par Bruno Vespres, son alter-ego : "En restant à 10 000 $, on peut garder un tableau de 64 joueuses en qualifications, alors qu'on devrait le réduire à 32 participantes si on monte à 25 000 $. Or, on veut continuer de faire la part belle aux jeunes françaises, voire même aux joueuses de la région. Les pré-qualifications, qui ont attiré 145 prétendantes, ont la même vocation". Les membres des Pôles de Roland-Garros et Toulouse y ont ainsi pris part cette année.

L'an prochain, le tournoi sera peut-être reculé d'une semaine. C'est en tous cas le vœu de la direction, également désireuse de continuer à organiser en parallèle un open masculin (de 2/6 à 1ère série). Bruno Vespres le justifie aisément : "Les joueurs régionaux en lice attirent un public fourni. Le Grand Prix féminin en profite également". D'une pierre deux coups, en quelque sorte.


(Cyrille Le Cleach)



__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote
Old May 25th, 2006, 06:47 PM   #3
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Aravane et Alizé au pays des géantes

Eliminées par Sharapova et Mauresmo, les deux petites Françaises ont joué leur chance.

par Lionel FROISSART



Entre les tournois et deux entraînements, la Russe Maria Sharapova s'occupe à vendre une console de jeux vidéo à son nom, la montre que lui consacre un grand horloger, et pose en tenue affriolante pour des magazines grand public. Ce qu'elle a préféré dernièrement, c'est une séance photo avec Patrick Demarchelier, l'un des plus grands photographes de mode. Il s'agissait d'associer son image à un parfum. Et parfois, donc, la Russe installée en Floride joue au tennis. Plutôt bien d'ailleurs puisqu'elle occupe le deuxième rang mondial.



Camping-car. Bien sûr, cette jolie poupée n'avait jamais entendu parler d'Aravane Rezai, une petite Française de 18 ans qu'elle affrontait hier sur le court central. Sobrement habillée de noir, malgré une chaleur déjà suffocante en fin de matinée, la débutante à Roland-Garros n'a jamais semblé intimidée par la découverte du central et de sa célèbre adversaire du jour. Son idée était simple. Jouer le mieux possible, frapper le plus fort qu'elle pouvait et surtout ne rien regretter. Battue en deux sets (6-3, 6-2) malgré une vitesse de balle qui a souvent mis Sharapova à deux ou trois mètres au début du premier set, la Française est sortie déçue du court. «J'ai raté des points importants. Je n'ai pas su saisir ma chance alors que j'avais une balle de 4-2. J'ai été beaucoup moins régulière que d'habitude. J'ai pas mal de travail pour améliorer mon service.»

D'une douce voix qui contraste avec l'énergie qu'elle déploie sur un court, Aravane espère que ce premier pas dans la cour des grandes va lui permettre de voyager plus confortablement. Jusque-là, c'est avec ses parents, à bord d'un petit camping-car, qu'elle allait de tournoi en tournoi pour éviter les hôtels trop coûteux. C'est son frère, joueur lui aussi, qui lui a donné le goût du tennis. C'est sur un vieux court abandonné qu'elle a commencé à jouer, avec son père pour entraîneur : «Depuis, il l'est resté.» Malgré cette défaite, la famille Rezai ne va pas quitter Roland-Garros. Aravane va disputer le tournoi junior.

Comme sa copine Alizé Cornet, elle aussi licenciée au club de Nice. Alizé qui jouait au même moment sur le Lenglen face à Amélie Mauresmo. Dilemme pour le public. Fallait-il pousser la numéro 1 française, ou encourager la classe biberon qui, à tout juste 15 ans, fait preuve d'un bel aplomb ? Il y a de la Martina Hingis chez cette Alizé. Un sourire craquant, une intelligence qui transpire dans ses propos. Et un potentiel évident, comme l'a souligné Mauresmo à sa sortie du court après avoir infligé un sévère 6-0, 6-2 à l'impétrante. Tout simplement parce que Mauresmo, qui a de grandes ambitions, n'était pas là pour faire jouer sa cadette de dix ans, mais elle dit : «Elle frappe bien dans la balle. Elle est conquérante. Ce n'était sûrement pas facile pour elle, mais elle a joué chaque balle. Je lui vois un bel avenir.»

«Un peu trop court». Alizé Cornet est déjà impatiente de connaître à nouveau ce genre d'émotion : «J'étais surtout impressionnée de me retrouver face à Amélie. Mais j'ai bien vécu ce match. C'était juste un petit peu trop court à mon goût. J'aurais aimé être un mec pour que ça se joue en trois sets.»

__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote
Old May 25th, 2006, 06:48 PM   #4
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Quatre filles dans le vent

Alizé Cornet et Aravane Rezai ont été balayées par les poids lourds du circuit Amélie Mauresmo et Maria Sharapova. Qui entament véritablement leur tournoi samedi.

par Gilles DHERS

Renvoyées à ses études. Plus précisément à son bac de français qu'elle passera au mois de juin. Ce ne fut pas vraiment un ouragan qui emporta Alizé Cornet cet après-midi. La 645e mondiale s'est inclinée 6-0, 6-2, contre la troisième. C'est normal. Mais Amélie Mauresmo ne fut pas particulièrement impressionnante pour venir à bout de celle dont elle orne la tête de lit sous forme de poster — «je l'ignorais», dira-t-elle — et l'aînée de dix ans. «Jouer contre une fille de quinze ans, ça m'a mis un coup de vieux, pirouettait-elle après la rencontre avant d'expliquer : j'ai voulu tenter des choses, être plus agressive.»

Le tournoi de Mauresmo commence samedi
Alizé Cornet, elle, gagnante de la Russe Jidkova (71e mondiale) au premier tour, faisait admirer son mélange de fraîcheur et de maturité. Celle d'une gamine en avance de deux ans dans ses études et particulièrement bien dans ses baskets. Même si elle les a beaucoup frappées de sa raquette pendant son match contre Mauresmo. «C'est mieux que de crier ou de jeter sa raquette, ça fait de mal à personne.» Avant d'enchaîner, en vrac : «J'aurais bien aimé gagner, comme ça je n'aurais pas eu besoin de faire mes fiches de lectures pour le bac (…). C'était trop court, j'aurais bien aimé être un mec pour jouer en trois sets gagnants (…). Comme j'étais dépassée, quand même, la moindre des choses, c'était de me battre sur tous les points.» Au programme d'Alizé Cornet désormais: le tournoi juniors, le double mixte (avec Gaël Monfils) … et le bac de français. A celui de Mauresmo: le vrai début du tournoi contre la Serbo-monténégrine Ivanovic (tête de série n°29).

Difficultés
Aravane Rezai, coéquipière en club, à Nice, d'Alizé Cornet, rencontrait elle une joueuse de son âge (18 ans). Mais pas de son rang. Elle est 244e mondiale, elle jouait la Russe Maria Sharapova, n°2. Elle a montré de belles choses, notamment une belle force de frappe qui lui a parfois permis de laisser Sharapova sans réaction. Il lui manquait moins de choses pour chahuter sérieusement Sharapova (pas franchement convaincante) qu'il n'en aurait fallu à Cornet pour titiller un tant soit peu Mauresmo. Le score en atteste 3-6,6-2, Ravai a mené 3-1 au premier set. Pourtant les deux jeunes filles ne vivent pas dans le même monde. Aravane Rezai, décrivait le sien ou celui qu'elle a connu tout récemment après la rencontre : «Avec mon père et ma mère on se déplaçait de tournoi en tournoi en camping car, parce que c'est cher de payer les hôtels pour trois personnes. Mon père (qui l'entraîne, ndlr) ne travaille pas et ma mère non plus. Il faut savoir estimer le budget. (…). J'ai grandi dans les difficultés, je m'entraînais sur un terrain abandonné. Avec ces difficultés, cela fait un mental un peu plus fort. J'espère que cela va continuer. Il faudra se déplacer en avion maintenant et c'est un peu plus cher. »

Images
Maria Sharapova, elle, la plus glamour des joueuses de tennis, racontait, elle, que de toutes les séances de photos pour les campagnes de promotion des produits qui portent son nom, c'est celle pour le parfum qu'elle a préférées: «C'était avec un grand photographe, les photos donnent vraiment une image particulière à ce parfum qui est vraiment mon parfum, il porte ma marque. Les gens l'achètent en sachant qu'il est de mon inspiration alors que les autres produits sont des produits auxquels je prête mon image.»

Aravane Rezai et Maria Sharapova ont toutes les deux dix-huit ans. Dans toute sa carrière la première a gagné 20.000 dollars, la deuxième plus de 3,6 millions (sans compter les contrats publicitaires). Au programme de la Française : le tournoi juniors puis «j'ai reçu une invitation en Hollande pour un tournoi sur herbe à 170.000 dollars (1) et j'espère être au minimum dans les 50 à la fin de l'année.» A celui de Maria Sharapova : un troisième tour contre sa compatriote Anna Chakvetadze. Si elle perd, elle empochera de toute façon 32.525 euros.

(1) Il s'agit de la dotation globale du tournoi et pas de la prime promise à la gagnante.

__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote
Old May 25th, 2006, 06:48 PM   #5
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Finales filles : Enfin un titre pour Rezai !

(24/08 - 17h15) - Aravane Rezai (n°34, Côte d'Azur) s'est octroyé le titre de championne de France des 17-18 ans au détriment de Virginie Ayassamy (-30, Val-de-Marne) 6/3, 6/3. Sa troisième finale nationale aura été la bonne !

Avant le coup d'envoi de l'épreuve des 17-18 ans filles, le titre était promis à deux joueuses : soit à Pauline Parmentier (n°20, Flandres) soit à Youlia Fedossova (n° 30, Paris). Surprise ! A l'arrivée, ni l'une ni l'autre n'ont été couronnées. C'est finalement une outsider qui s'est imposée, en la personne de Aravane Rezai. Souvent placée (comme en témoigne ses deux finales nationales perdues chez les 13-14 ans et les 15-16 ans), mais jamais gagnante, la joueuse de la ligue de Côte d'Azur a, cette fois, rectifié le tir en s'attribuant le titre face à Virginie Ayassamy.

Auparavant, les deux finalistes ont mené la vie dure aux cadors de l'épreuve. Ainsi, au stade des demi-finales, Rezai a écarté Fedossova, celle qui l'avait privée de titre chez les 15-16 ans en 2003. De son côté, Ayassamy a joué un mauvais tour à Parmentier après avoir sauvé une balle de match.

Ayant fait le ménage, Rezai et Ayassamy se sont retrouvées en finale pour en découdre. Sous les yeux de nombreux cadres de la direction technique nationale, dont son responsable Jean-claude Massias, c'est Ayassamy qui prenait le meilleur départ en faisant le break 2-1. Avantage de courte durée puisque Rezai revenait à la marque 3-3, en produisant un tennis de qualité. Devant le jeu tout en cadence de son adversaire, Ayassamy vola en éclat et céda la manche 6/3. Pourtant la joueuse du Val-de-Marne savait à quoi s'en tenir en déclarant la veille de sa finale : "Contre Aravane Rezai, il faudra que je calme le jeu, parce qu'elle ne met que des "sacs". Si je joue en rythme, je vais me faire exploser."

Dans le second set, la joueuse du Nice LTC ne fléchissait pas. Sur sa lancée, elle mena rapidement 2-0, lâchant des coups imparables, côté gauche comme côté droit. Attaquant sans cesse du fond du court, c'est fort logiquement que elle remporta le second set 6/3, synonyme de victoire finale. Une victoire attendue et espérée après ces deux échecs essuyés en finale chez les minimes et les cadets. "Je suis très contente d'avoir gagné. Mais j'ai eu plus de pression lorsque j'ai joué contre Fedossova en quarts de finale car on se connaît très bien. On était en équipe de France pour jouer la Coupe Soisbault", déclarait-elle à l'issue de la partie.

Née à Saint-Étienne voilà 17 ans, Aravane commence le tennis à l'âge de 7 ans. Entraînée par son père, elle ambitionne d'intégrer rapidement le Top 100. Dans l'immédiat, elle préfère "participer à des tournois ITF dotés de 10 000 $, avant de me lancer dans des épreuves de 50 000 ou 75 0000 $." A-t-elle une joueuse modèle ? Non ! ou plutôt si : "Quand j'étais petite, j'aimais bien Agassi."

Mustapha Taoussi

__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote
Old May 25th, 2006, 06:50 PM   #6
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Iranian of the day

May 27, 2005

PARIS (RolandGarros.com) -- The young French girl Aravane Rezai used her wild card to good effect in the first round of the French Open, disposing of Camille Pin (2-6, 6-2, 6-2).

Of Iranian descent, 18-year-old Rezai never knows she is beaten and shrugged off 64 unforced errors to turn things around against compatriot Pin.

Currently 244 in the world, Rezai has won four ITF clay tournaments over the last eight months, but facing Maria Sharapova was a massive step up for her on the show court.

Still, French wildcardRezai gave Second-seed Sharapova her fair share of problems but the Wimbledon champion eventually saw her talent prevail at Roland Garros.

Sharapova, who has not always been comfortable on clay, fell 3-1 down as the home player started like a train.

Sharapova later explained: "She had nothing to lose, and she was just going for her shots. Some balls were just too good. But I finally started feeling a good rhythm out there, began playing better."

Once that happened, Sharapova - who twisted her ankle during that early spell - hit back and reeled off six straight games to open up a 6-3 1-0 lead, with a break of serve.

Many would have expected the world number two to roll on to an easy victory from there, but Rezai was not finished yet and she broke back and fought on to 2-2.

At that stage, Sharapova moved up a gear again and finally sealed a 6-3 6-2 win in 67 minutes.

Sharapova made just 13 unforced errors on her way to a last-32 meeting with fellow Russian Anna Chakvetadze.

Sent by Baback Khiavchi



__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote
Old May 25th, 2006, 06:51 PM   #7
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Jeux islamiques féminins - Rezai, de Sharapova au tennis-club de Téhéran



==


Son fait d'armes reste ses 5 jeux "volés" à Maria Sharapova au 2e tour de Roland-Garros, mais c'est contre de modestes joueuses de club que la Française Aravane Rezai a remporté deux médailles en tennis pour l'Iran aux 4e Jeux islamiques féminins de Téhéran, ville natale de ses parents.

Mercredi à 09h00 du matin, deux monospaces déversent les tantes et cousines Rezai devant l'entrée du tennis-club Azadi. Comme chaque jour, Arsalan, le papa, reste à l'extérieur des courts protégés des regards mâles par un mur de tôle ondulée.

Il siffle quand il veut le score et sa femme sort en courant du gynécée. Parfois, quand il sent sa fille en difficulté, on l'entend hurler de l'autre côté du mur "Allez Aravane, bouge-toi!".

Assise sous un arbre avec ses coéquipières, la jeune fille engouffre une assiette de riz au poulet avant d'avaler ses trois matches de la journée: un simple et un double, pour la finale par équipes, et la finale individuelle.

176e joueuse mondiale, aux alentours du 10e rang français, professionnelle depuis 9 mois, elle n'a jamais douté de sa victoire en simple. Sans forfanterie... Son adversaire du jour, une Indonésienne, n'aurait sans doute pas mis un point gagnant contre la N.1 mondiale russe. Par équipes en revanche, elle a payé l'inexpérience de l'Iran qui s'est contenté de la 2e place.

Bonne musulmane

"En double, je joue seule. Je couvre la moitié de terrain de ma partenaire. Ca la gêne mais elle sait que c'est la seule manière d'avoir une chance de gagner", explique Aravane. Numéro 1 iranienne, sa coéquipière a 50 ans...

"Je viens jouer pour le pays, pour être une locomotive, montrer aux filles que je peux les aider à gagner une médaille et à progresser en tennis", note la joueuse, née il y a 18 ans à Saint-Etienne de parents iraniens. Parce que ce tournoi n'est pas homologué par la Fédération internationale et la WTA, elle a le droit, une semaine durant, d'adopter sa deuxième nationalité.

Persuadés de tenir la seule joueuse capable de les faire gagner, les Iraniens l'ont à nouveau pressée de venir, surtout après son match contre Sharapova, diffusé sur le câble malgré toutes les entorses au code vestimentaire islamique que peut receler un match de tennis féminin.

Aravane n'est pas une mercenaire. Elle aime l'Iran, elle en parle la langue, sa famille - parents exceptés -, vit à Téhéran, elle y vient chaque année et, tout au long de la saison de tennis, elle se comporte en bonne musulmane.

Pas de bise pour Christian Bîmes

"Je ne prie pas tous les jours, explique Aravane, mais je respecte les comportements..." "Ma fille est une bonne musulmane chiite", coupe son père-entraîneur-manageur-porte-parole. "Elle a des tenues classiques, avec des manches et elle ne fait pas la bise aux garçons. Elle serre la main. Même Christian Bîmes (président de la Fédération française de tennis, ndlr), aux championnats de France, elle ne lui a pas fait la bise."

"Ca me pose parfois des problèmes pour les remises de prix", note Aravane, "car ce sont toujours des garçons qui remettent les prix aux filles. Mais pas plus. Si je vivais ici, je n'aurais jamais pu faire cette carrière", ajoute-t-elle.

Pour Aravane, c'est une bénédiction de vivre dans un pays où le tennis féminin n'est pas classé "X". Même si ses origines sont parfois un handicap: grâce à son succès sur sa compatriote Camille Pin au premier tour de Roland-Garros en mai dernier, elle aurait pu jouer les qualifications de l'US Open. Mais ses parents, inséparables compagnons de voyage, n'ont pas obtenu de visa pour les Etats-Unis. (AFP)

__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote
Old May 25th, 2006, 06:52 PM   #8
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Rezai avec les honneurs

Par Christian Lacaze
jeudi 26 mai 2005
Aravane Rezai, la championne de France 17-18 ans en titre, affrontait ce jeudi Maria Sharapova. Sans complexe, elle a offert une belle réplique à la n°2 mondiale avant de s'incliner 6/3, 6/2.

Après un premier tour peu convaincant où elle avait connu les pires difficultés à se défaire de sa compatriote Evgenia Linetskaya (41e), Maria Sharapova affrontait ce jeudi la jeune Française d'origine iranienne, Aravane Rezai, bénéficiaire d'une wild-card.

A seulement 18 ans, Aravane aurait pu crouler sous la pression pour son premier match sur le court Philippe-Chatrier face à la lauréate en titre de Wimbledon. Jouant crânement sa chance, Rezai a pourtant débordé régulièrement Sharapova. Sous les yeux admiratifs de Mansour Bahrami, originaire comme elle d'Iran, et de Georges Goven, capitaine de l'équipe de France de Fed Cup, la Française faisait le break dès le deuxième jeu de service de son adversaire pour se détacher 3-1. Sur son service, elle se procurait même trois occasions de prendre le large 4-2.

Mais la n°2 mondiale ne se laissait pas abattre. Moins approximative que lors de son premier match (13 fautes directes seulement sur l'ensemble du match, contre 59 au premier tour), elle refaisait son retard, s'encourageant comme à son habitude du geste et de la voix. La Russe alignait cinq jeux de rang pour enlever la première manche 6/3 en 36 minutes.

Le deuxième set débutait par une succession de cinq breaks. Au premier rang de la tribune des joueurs, l'entourage de Aravane lui intimait de rentrer encore davantage dans la balle. Rezai limitait l'écart jusqu'à 3-2 en faveur de la tête de série n°2. Dès lors, Sharapova confirmait son emprise sur la rencontre et se qualifiait pour le troisième tour, 6/3, 6/2 en 1h07. Samedi, elle affrontera sa compatriote Anna Chakvetadze (56e mondiale). Pour sa part, Aravane n'a pas à rougir de sa défaite. Elle a offert une belle résistance à l'une des favorites du tournoi et séduit le public par son jeu à hauts risques.

__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote
Old May 25th, 2006, 06:53 PM   #9
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Rezai s'affirme

Championne de France 17-18 ans l'an passé, Aravane Rezai réussit avec brio son apprentissage sur le circuit "pro". En remportant l'Open Gaz de France Midi-Pyrénées, à Saint-Gaudens, elle a décroché le plus beau succès de sa jeune carrière.


FALLAIT L'INVITER !Bénéficiaire d'une wild-card, Aravane Rezai, 301e mondiale, a frappé un grand coup lors du tournoi phare de la ligue de Midi-Pyrénées. Jusqu'alors, la joueuse du Nice LTC comptait trois titres sur des "10 000 dollars". Mais sur la terre battue du TC Saint-Gaudens, elle a réussi un parcours sans-faute, marqué notamment par un succès au deuxième tour face à la tête de série n°2, l'Allemande Martina Muller, 160e mondiale (6/4, 6/4). En finale, elle a surmonté un passage à vide pour déborder une autre Allemande, Stéphanie Gehrlein (6/4, 2/6, 6/2). Ce résultat lui a permis de progresser de 60 places (241e). Aravane a "sauvé les Bleues", puisqu'elle était la seule Française présente en quarts de finale.

ROLAND EN VUE. Entraînée par son père du côté de Saint-Etienne, Aravane Rezai était évidemment ravie de son succès. "Je voulais montrer que l'on peut gagner un tournoi de cette envergure avec une wild-card. Lors de la finale, j’ai eu un passage à vide dans le deuxième set. Dans ma tête, j’avais l’impression d’avoir fait le plus. C’était une erreur car mon adversaire a pris confiance. Dans la troisième manche, je me suis réveillée." Cette victoire tombe à point nommé. La gagnante vient en effet de se voir attribuer une wild-card pour les Internationaux de France. De quoi la rendre ambitieuse. "Quand on a la chance d’avoir une inivation à Roland-Garros, il faut savoir saisir sa chance. Je n'irai pas là-bas pour faire de la figuration. J’y vais pour passer des tours et gagner des points. Sinon cela ne m’intéresse pas !"

LA REGION S'INVESTIT. Le triomphe d'une Française a évidemment ravi les organisateurs, qui ont pu constater la présence d'un peu plus de 800 spectateurs pour la finale. "Nous avons eu du monde toute la semaine, précise Eric Bonnefont, responsable du partenariat et de la presse. Nous disposons, il est vrai, du seul court central de la région en extérieur." Il a plu presque tous les jours à Saint-Gaudens, sans pour autant perturber le bon fonctionnement du tournoi. "Nous disposions cette année d'une bâche qui a été d'un très grand secours, appréciait Eric Bonnefont. Et les courts étaient remarquablement préparés." Autre motif de satisfaction, l'implication des sponsors. "Cette année, le tournoi a été rebaptisé Open Gaz de France Midi-Pyérénées. La région Midi-Pyrénées est en effet le premier partenaire, devant Gaz de France. La Ville, le Conseil Général, la Communité de Communes, Lacoste, Dunlop, BNP Paribas ou encore le Ministère de la Jeunesse et Sports sont également à nos côtés."

ENCORE MIEUX EN 2006 ?
Grâce aux efforts de l'association des Internationaux Féminins de Tennis Saint-Comminges, aidée par une trentaine de bénévoles, le tournoi s'est parfaitement déroulé. La couverture médiatique (Dépêche du Midi, France 3 Région) a également été très satisfaisante. Bref, ce fut un sans-faute, si l'on excepte un problème informatique qui a empêché d'actualiser au jour le jour le site officiel du tournoi. La réussite d'ensemble encourage à voir plus grand. "Notre Village devrait s'étoffer en 2006, prévoit Eric Bonnefont. De cinq stands, nous pourrions passer à quinze. Et puis la dotation pourrait être augmentée à 50 000 dollars plus hébergement. Cela augmenterait la qualité du plateau."




__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote
Old May 25th, 2006, 07:17 PM   #10
country flag FrenchY52
Senior Member
 
FrenchY52's Avatar
 
Join Date: Nov 2005
Posts: 6,853
FrenchY52 has a reputation beyond repute FrenchY52 has a reputation beyond repute FrenchY52 has a reputation beyond repute FrenchY52 has a reputation beyond repute FrenchY52 has a reputation beyond repute FrenchY52 has a reputation beyond repute FrenchY52 has a reputation beyond repute FrenchY52 has a reputation beyond repute FrenchY52 has a reputation beyond repute FrenchY52 has a reputation beyond repute FrenchY52 has a reputation beyond repute
Ce serait vraiment bien qu'Aravane arrive a entrer dans le tableau final car gagner 3 matches ca donne bcp de confiance et son tennis serait en place !! Allez Aravane !!
__________________
T. Golovin
FrenchY52 is offline View My Blog!   Reply With Quote
Old May 26th, 2006, 02:04 PM   #11
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Elle l'a fait.J'espère qu'elle sera pas trop fatiguée.Faut voir maintenant où elle sera placée ds le tableau...
__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote
Old May 26th, 2006, 09:14 PM   #12
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
''Qualifs'' (4e jour) : Aravane dans l'histoire

Par Guillaume Baraise
vendredi 26 mai 2006

Les premiers tickets pour le grand tableau ont été obtenus ce vendredi. Parmi ceux qui ont franchi ces "qualifs" figurent des visages connus, comme Wayne Arthurs et Dick Norman. Chez les dames, Aravane Rezai est à l'honneur : elle est la première Française à franchir le cap depuis 1997. En attendant peut-être d'être imitée par Virginie Pichet...

Effectué ce vendredi matin au Tenniseum, le tirage au sort des Internationaux de France n'a pas permis à tous les joueurs de connaître l'identité de leur premier adversaire. Certains d'entre eux ont hérité d'un qualifié. Ils sont donc dans l'attente d'un autre tirage : celui de la répartition de ces qualifiés.

D'ores et déjà, les Ferrero, Hrbaty, Almagro et Simon peuvent se méfier. Il y aura en effet quelques "clients" à éviter venus de ces "qualifs". Un jeune Russe, notamment, qui a fait forte impression : Evgeny Korolev (18 ans) a montré qu'il pouvait également briller sur terre battue, lui qui avait atteint les quarts de finale de l'Open 13 de Marseille, cette année, en battant son compatriote Nikolay Davydenko. Classé 150e mondial, Korolev aime la France, puisqu'il s'était imposé aux tournois Future d'Angers et de Mulhouse l'an passé.

35 ans, le bel âge

Beaucoup plus expérimentés, mais tout aussi dangereux, Wayne Arthurs et Dick Norman partagent plusieurs points communs : ils sont gauchers, ils ont 35 ans, ils pratiquent le service-volée… et ils sont qualifiés ! Ancien n°44 mondial, l'Australien est connu pour avoir perdu le match décisif de la finale de la Coupe Davis 2001 face à Nicolas Escudé. Sans parler de revanche, il a quand même éliminé au troisième et dernier tour un Français, Stéphane Robert (7/6, 7/4).

Les autres Français n'ont pas eu plus de réussite. Alexandre Sidorenko a plié face au Serbe Ilia Bozoljac (6/3, 6/3), Ludwig Pellerin a coincé face à l'Argentin Juan Martin Del Potro (6/3, 6/3), un joueur de 18 ans à surveiller. Les "Gauchos" sont déjà trois en possession de leur précieux sésame.

Ambitieuse Rezai

En revanche, le public français s'est largement consolé avec le petit exploit d'Aravane Rezai. La joueuse du Nice LTC, d'origine iranienne, a écrit une petite page d'histoire. La dernière Française à avoir franchi les trois tours de qualifications était Emmanuelle Curutchet, en 1997. Après huit ans de disette, Aravane, qui avait passé un tour dans le grand tableau en 2005, a remporté avec la manière trois succès autoritaire, le dernier face à la championne juniors 2005, la Hongroise Agnes Szavay (6/1, 6/4).

Elle pourrait d'ailleurs être imitée par Virginie Pichet, stoppée par la pluie dans son match face à la Belge Kirsten Flipkens, à un set partout.

"C'est un grand moment pour moi, jubilait Rezai. J'avais la "gnac" pour rentrer dans le tableau final parce que je n'ai pas eu de wild-card. Ces trois matchs m'ont donné beaucoup de confiance. Mon objectif est de passer encore deux tours dans le grand tableau. Sur mon dernier jeu de service, j'ai eu un peu de mal à contrôler mes émotions. Mais c'est normal. Comme je n'ai pas disputé beaucoup de tournois après Roland-Garros l'an passé, je n'ai pratiquement pas de points à défendre d'ici la saison 2007. Alors j'espère monter dans les 50 meilleures mondiales rapidement."

Classée 141e mondiale, Aravane, on le voit, ne manque pas d'ambition. Mais pour elle comme pour la Roumaine Anda Perianu, la Russe Galina Voskoboeva, la joueuse de Taipei Su-Wei Hsieh ou l'Ukrainienne Julia Vakuleno, l'avenir immédiat, c'est le grand tableau. Qu'elles peuvent aborder plein d'espoir, car aucune qualifiée n'affrontera une grosse tête d'affiche au premier tour…
__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote
Old May 31st, 2006, 12:55 PM   #13
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Rezai frappe un grand coupPar Benjamin Waldbaum
mercredi 31 mai 2006Aravane Rezai (19 ans) a réussi la meilleure performance de sa jeune carrière. La qualifiée française, 142e mondiale, a battu la Japonaise Ai Sugiyama (n°22) 4/6, 6/4, 6/3. La voici au troisième tour d'un tournoi du Grand Chelem pour la première fois.



Après sa victoire du premier tour contre Alberta Brianti, Aravane Rezai, 19 ans, 142e mondiale, se montrait ambitieuse et réaliste. "Ce sera très dur, car c'est une joueuse qui a beaucoup d'expérience et qui court partout, racontait-elle à propos d'Ai Sugiyama, 30 ans, 24e mondiale. Comme d'habitude, je vais jouer mon match en me concentrant d'abord sur mon jeu. Je suis très motivée et de plus en plus confiante."

Issue des qualifications, Rezai se retrouvait donc au deuxième tour de Roland-Garros pour la deuxième année consécutive, après avoir perdu l'an passé contre Maria Sharapova, alors n°2 mondiale, sur le "Chatrier" (6/3, 6/2). Cette nouvelle chance, Aravane ne voulait pas la laisser passer, elle qui souhaite terminer la saison dans les cinquante premières mondiales.

Tennis à haut risque

Mais sur le court Suzanne-Lenglen, son tennis à haut risque n'est pas au point en début de match. Elle commettra d'ailleurs beaucoup de fautes directes (60 au total sur la partie contre 35 à son adversaire). Menée 3-1 puis 5-2, la championne de France 2003 des 17-18 ans revient bien à 5-4. Mais Sugiyama ne craque pas pour enlever le premier set 6/4.

La Japonaise poursuit sur sa lancée. Elle se détache 3-1, puis 4-2 dans le deuxième set. Visiblement inquiète, Rezai ne cède pas pour autant. Rentrant de plus belle dans la balle, elle réduit son taux d'erreurs et aligne quatre jeux pour égaliser à un set partout 6/4.

42 coups gagnants

Une averse vient casser l'élan d'Aravane pendant près de trois quarts d'heure, alors qu'elle mène 2-1 au troisième. C'est en tout cas ce qu'on pourrait croire. Que nenni. Si les serveuses tiennent leur engagement jusqu'à 3-3, Aravane est la patronne.

4-3, elle plante deux splendides accélérations de revers pour breaker. Tous ses coups trouvent la cible et c'est logiquement qu'elle conclut le match sur son sixième ace après 1h47 de jeu. Ses 42 coups gagnants ont eu raison de son adversaire.

Assurée de toucher 38 600 euros pour sa présence au troisième tour, Aravane pourra désormais voyager en avion sur le circuit, en compagnie de son père Arsalan. Et même très loin si la jeune Française poursuit encore un peu plus sa route face à Nicole Vaidisova (n°16) ou Tiantian Sun.
__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote
Old Jun 1st, 2006, 12:53 PM   #14
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute




Aravane Rezai brille à Roland-Garros






Aravane Rezai (Photo PC) Mercredi 31 mai 2006 - PARIS (AP) - Aravane Rezai brille sous un ciel voilé au tournoi de Roland-Garros, en France. lle s'est offert, mercredi, une revanche personnelle en éliminant la chevronnée Japonaise Aï Sugiyama (23e joueuse mondiale) en trois sets 4-6, 6-4 et 6-3.

La jeune femme de 19 ans se hisse donc en 16e de finale des Internationaux de France. Elle est 142e mondiale.

Rezai disputait, aujourd'hui (mercredi), ses premiers matchs du circuit WTA cette saison. Elle avait déjà franchi un tour à Paris l'an dernier.

En dépit de ses performances modestes jusqu'ici, Aravane Rezai a néanmoins attiré l'attention des médias à la fois par ses origines iraniennes et par la personnalité controversée de son entraîneur de père.

Dans la tradition des géniteurs de quelques-unes des stars du circuit féminin -comme Steffi Graf, Jennifer Capriati ou Mary Pierce- tristement célèbres pour leurs frasques et leur soutien un
peu excessif à leurs filles, Arsalan Rezai est connu pour son tempérament. Il refuse notamment de suivre les matchs d'Aravane depuis les tribunes, par nervosité, ou par conviction religieuse,
selon les sources.

L'an dernier, la famille n'avait pu obtenir de visa pour se rendre aux États-Unis et Rezai n'avait pu disputer les qualifications des Internationaux des Etats-Unis.

Sa double culture la pousse néanmoins à vouloir être un exemple pour les jeunes femmes d'Iran et du monde musulman dans son ensemble.














__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote
Old Jun 1st, 2006, 12:54 PM   #15
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Rezai upsets Sugiyama at Roland Garros

PARIS (AP) - Aravane Rezai's proudest moment used to be winning two gold medals at the 2005 Muslim Women's Games in Iran.


That changed Wednesday when the French qualifier fought her way to a 4-6, 6-4, 6-3 victory over 22nd-seeded Ai Sugiyama of Japan to reach the third round of the French Open.


For Rezai, the upset means more than merely her career's most significant win in front of the home crowd. The more than $41,000 in prize money guarantees that 142nd-ranked Rezai will back on the courts for at least another season.

"I'm going to buy plane tickets so I can go to tournaments," said Rezai, who played in two tournaments last year because of tight finances.

Born in Saint-Etienne to Iranian parents, the 19-year-old Rezai took up tennis after a childhood stint as her older brother's ball-girl.

Her coach is her father, Arsalan, a former soccer player who had never picked up a racket before he started training his children.

"He learned by watching tennis on television," she said.

And he stayed away from Wednesday's match, watching his daughter's big win on TV, too.

"He can't come to my matches because he gets even more stressed than me," Rezai said.

According to a story in Wednesday's French sports daily L'Equipe, the French Tennis Federation denied Rezai a wild card into the French Open because of his explosive temper.

The newspaper also reported that Rezai's father got into an argument with two Russian players at a practice court this week. Asked about the spat, Rezai refused to comment.

Her father did attend Rezai's medal-winning matches at last year's Muslim Women's Games in his hometown, Teheran. "Winning with all my family there was really special," Rezai said. "But today might be even better."
__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote
Reply


Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

vB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off
Forum Jump


Copyright (C) Verticalscope Inc
Powered by vBulletin® Version 3.6.8
Copyright ©2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd.
vBCredits v1.4 Copyright ©2007, PixelFX Studios