TennisForum.com - View Single Post - Les articles sur Aravane

View Single Post

Old May 25th, 2006, 07:48 PM   #4
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Quatre filles dans le vent

Alizé Cornet et Aravane Rezai ont été balayées par les poids lourds du circuit Amélie Mauresmo et Maria Sharapova. Qui entament véritablement leur tournoi samedi.

par Gilles DHERS

Renvoyées à ses études. Plus précisément à son bac de français qu'elle passera au mois de juin. Ce ne fut pas vraiment un ouragan qui emporta Alizé Cornet cet après-midi. La 645e mondiale s'est inclinée 6-0, 6-2, contre la troisième. C'est normal. Mais Amélie Mauresmo ne fut pas particulièrement impressionnante pour venir à bout de celle dont elle orne la tête de lit sous forme de poster — «je l'ignorais», dira-t-elle — et l'aînée de dix ans. «Jouer contre une fille de quinze ans, ça m'a mis un coup de vieux, pirouettait-elle après la rencontre avant d'expliquer : j'ai voulu tenter des choses, être plus agressive.»

Le tournoi de Mauresmo commence samedi
Alizé Cornet, elle, gagnante de la Russe Jidkova (71e mondiale) au premier tour, faisait admirer son mélange de fraîcheur et de maturité. Celle d'une gamine en avance de deux ans dans ses études et particulièrement bien dans ses baskets. Même si elle les a beaucoup frappées de sa raquette pendant son match contre Mauresmo. «C'est mieux que de crier ou de jeter sa raquette, ça fait de mal à personne.» Avant d'enchaîner, en vrac : «J'aurais bien aimé gagner, comme ça je n'aurais pas eu besoin de faire mes fiches de lectures pour le bac (…). C'était trop court, j'aurais bien aimé être un mec pour jouer en trois sets gagnants (…). Comme j'étais dépassée, quand même, la moindre des choses, c'était de me battre sur tous les points.» Au programme d'Alizé Cornet désormais: le tournoi juniors, le double mixte (avec Gaël Monfils) … et le bac de français. A celui de Mauresmo: le vrai début du tournoi contre la Serbo-monténégrine Ivanovic (tête de série n°29).

Difficultés
Aravane Rezai, coéquipière en club, à Nice, d'Alizé Cornet, rencontrait elle une joueuse de son âge (18 ans). Mais pas de son rang. Elle est 244e mondiale, elle jouait la Russe Maria Sharapova, n°2. Elle a montré de belles choses, notamment une belle force de frappe qui lui a parfois permis de laisser Sharapova sans réaction. Il lui manquait moins de choses pour chahuter sérieusement Sharapova (pas franchement convaincante) qu'il n'en aurait fallu à Cornet pour titiller un tant soit peu Mauresmo. Le score en atteste 3-6,6-2, Ravai a mené 3-1 au premier set. Pourtant les deux jeunes filles ne vivent pas dans le même monde. Aravane Rezai, décrivait le sien ou celui qu'elle a connu tout récemment après la rencontre : «Avec mon père et ma mère on se déplaçait de tournoi en tournoi en camping car, parce que c'est cher de payer les hôtels pour trois personnes. Mon père (qui l'entraîne, ndlr) ne travaille pas et ma mère non plus. Il faut savoir estimer le budget. (…). J'ai grandi dans les difficultés, je m'entraînais sur un terrain abandonné. Avec ces difficultés, cela fait un mental un peu plus fort. J'espère que cela va continuer. Il faudra se déplacer en avion maintenant et c'est un peu plus cher. »

Images
Maria Sharapova, elle, la plus glamour des joueuses de tennis, racontait, elle, que de toutes les séances de photos pour les campagnes de promotion des produits qui portent son nom, c'est celle pour le parfum qu'elle a préférées: «C'était avec un grand photographe, les photos donnent vraiment une image particulière à ce parfum qui est vraiment mon parfum, il porte ma marque. Les gens l'achètent en sachant qu'il est de mon inspiration alors que les autres produits sont des produits auxquels je prête mon image.»

Aravane Rezai et Maria Sharapova ont toutes les deux dix-huit ans. Dans toute sa carrière la première a gagné 20.000 dollars, la deuxième plus de 3,6 millions (sans compter les contrats publicitaires). Au programme de la Française : le tournoi juniors puis «j'ai reçu une invitation en Hollande pour un tournoi sur herbe à 170.000 dollars (1) et j'espère être au minimum dans les 50 à la fin de l'année.» A celui de Maria Sharapova : un troisième tour contre sa compatriote Anna Chakvetadze. Si elle perd, elle empochera de toute façon 32.525 euros.

(1) Il s'agit de la dotation globale du tournoi et pas de la prime promise à la gagnante.

__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote