TennisForum.com - View Single Post - Les articles sur Aravane

View Single Post

Old May 25th, 2006, 07:47 PM   #3
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Aravane et Alizé au pays des géantes

Eliminées par Sharapova et Mauresmo, les deux petites Françaises ont joué leur chance.

par Lionel FROISSART



Entre les tournois et deux entraînements, la Russe Maria Sharapova s'occupe à vendre une console de jeux vidéo à son nom, la montre que lui consacre un grand horloger, et pose en tenue affriolante pour des magazines grand public. Ce qu'elle a préféré dernièrement, c'est une séance photo avec Patrick Demarchelier, l'un des plus grands photographes de mode. Il s'agissait d'associer son image à un parfum. Et parfois, donc, la Russe installée en Floride joue au tennis. Plutôt bien d'ailleurs puisqu'elle occupe le deuxième rang mondial.



Camping-car. Bien sûr, cette jolie poupée n'avait jamais entendu parler d'Aravane Rezai, une petite Française de 18 ans qu'elle affrontait hier sur le court central. Sobrement habillée de noir, malgré une chaleur déjà suffocante en fin de matinée, la débutante à Roland-Garros n'a jamais semblé intimidée par la découverte du central et de sa célèbre adversaire du jour. Son idée était simple. Jouer le mieux possible, frapper le plus fort qu'elle pouvait et surtout ne rien regretter. Battue en deux sets (6-3, 6-2) malgré une vitesse de balle qui a souvent mis Sharapova à deux ou trois mètres au début du premier set, la Française est sortie déçue du court. «J'ai raté des points importants. Je n'ai pas su saisir ma chance alors que j'avais une balle de 4-2. J'ai été beaucoup moins régulière que d'habitude. J'ai pas mal de travail pour améliorer mon service.»

D'une douce voix qui contraste avec l'énergie qu'elle déploie sur un court, Aravane espère que ce premier pas dans la cour des grandes va lui permettre de voyager plus confortablement. Jusque-là, c'est avec ses parents, à bord d'un petit camping-car, qu'elle allait de tournoi en tournoi pour éviter les hôtels trop coûteux. C'est son frère, joueur lui aussi, qui lui a donné le goût du tennis. C'est sur un vieux court abandonné qu'elle a commencé à jouer, avec son père pour entraîneur : «Depuis, il l'est resté.» Malgré cette défaite, la famille Rezai ne va pas quitter Roland-Garros. Aravane va disputer le tournoi junior.

Comme sa copine Alizé Cornet, elle aussi licenciée au club de Nice. Alizé qui jouait au même moment sur le Lenglen face à Amélie Mauresmo. Dilemme pour le public. Fallait-il pousser la numéro 1 française, ou encourager la classe biberon qui, à tout juste 15 ans, fait preuve d'un bel aplomb ? Il y a de la Martina Hingis chez cette Alizé. Un sourire craquant, une intelligence qui transpire dans ses propos. Et un potentiel évident, comme l'a souligné Mauresmo à sa sortie du court après avoir infligé un sévère 6-0, 6-2 à l'impétrante. Tout simplement parce que Mauresmo, qui a de grandes ambitions, n'était pas là pour faire jouer sa cadette de dix ans, mais elle dit : «Elle frappe bien dans la balle. Elle est conquérante. Ce n'était sûrement pas facile pour elle, mais elle a joué chaque balle. Je lui vois un bel avenir.»

«Un peu trop court». Alizé Cornet est déjà impatiente de connaître à nouveau ce genre d'émotion : «J'étais surtout impressionnée de me retrouver face à Amélie. Mais j'ai bien vécu ce match. C'était juste un petit peu trop court à mon goût. J'aurais aimé être un mec pour que ça se joue en trois sets.»

__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote