TennisForum.com - View Single Post - Les articles sur Aravane

View Single Post

Old May 25th, 2006, 06:47 PM   #2
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
9/10 pour Rezai !

La dixième marche aura été trop haute. Issue des pré-qualifications, Aravane Rezai (Lyonnais) s'est hissée en finale du "Grand prix féminin de l'Isère". Après neuf succès, et une fatigue légitime, elle s'y est inclinée face à l'Allemande Martina Muller (7/5, 6/1).

L'an passé, à Grenoble,
Aravane Rezaiavait échoué au premier tour des qualifications. Cette fois, elle ne fut privée du trophée que par Martina Muller, victorieuse du tournoi de Budapest en 2002, année où elle avait atteint le troisième tour de l'US Open et pointé au 51e rang mondial. Depuis, l'Allemande a connu pas mal de pépins de santé et grandement reculé au classement. Néanmoins, ce grand écart suffit à situer la progression de la jeune Stéphanoise, qui aura dix-sept ans le 14 mars prochain.

Entraînée par son père, la dernière finaliste des championnats de France 15/16 ans, d'origine iranienne, a tracé sa route dans le tableau final avec assurance, animée de la combativité sans faille qui la caractérise. C'est à ce prix qu'elle a décroché son premier résultat marquant dans un tournoi senior. En quarts de finale, la 34e joueuse française a notamment écarté
Laura Rocchi (Provence), opportuniste lucky-looser qui avait éliminé l'Italienne Nathalie Vierin (tête de série n°1) au deuxième tour.

Cette troisième édition a donc souri aux jeunes tricolores. C'était l'une des volontés de Christian Gaudin, co-directeur de l'épreuve et président du Grenoble Tennis : "Le plateau nous a satisfaits. Il était de très bonne qualité, avec notamment la présence de la Luxembourgeoise Anne Kremer, qui fut 18e mondiale. Le public a répondu présent, notamment lors du week-end final".

Du côté de l'organisation, la stabilité fut de mise. Même constat au sujet des partenaires, qu'ils soient institutionnels (ville, conseil général de l'Isère, communauté d'agglomérations, région Rhône-Alpes…) ou privés (Gaz de France). La contribution d'une quarantaine de petites entreprises du cru a notamment permis de réunir la moitié du budget (110 000 euros) d'un tournoi qui ne devrait pas changer de dotation, selon son directeur : "On n'a pas l'intention de monter en puissance dans l'immédiat".

Un avis confirmé par Bruno Vespres, son alter-ego : "En restant à 10 000 $, on peut garder un tableau de 64 joueuses en qualifications, alors qu'on devrait le réduire à 32 participantes si on monte à 25 000 $. Or, on veut continuer de faire la part belle aux jeunes françaises, voire même aux joueuses de la région. Les pré-qualifications, qui ont attiré 145 prétendantes, ont la même vocation". Les membres des Pôles de Roland-Garros et Toulouse y ont ainsi pris part cette année.

L'an prochain, le tournoi sera peut-être reculé d'une semaine. C'est en tous cas le vœu de la direction, également désireuse de continuer à organiser en parallèle un open masculin (de 2/6 à 1ère série). Bruno Vespres le justifie aisément : "Les joueurs régionaux en lice attirent un public fourni. Le Grand Prix féminin en profite également". D'une pierre deux coups, en quelque sorte.


(Cyrille Le Cleach)



__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote