TennisForum.com - View Single Post - Virginie Razzano Club

View Single Post

Old Dec 16th, 2012, 08:00 AM   #1403
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Re: Virginie Razzano Club

Razzano vise le top 30 en 2013

Ah qu'elles paraissent lointaines les glorieuses heures de Virginie Razzano en 2009. Qui plus est après une nouvelle saison sans disputer de finale. Seule éclaircie dans ce sombre décor, l'éclatante prestation livrée au premier tour de Roland Garros. Une éclaircie fugace, une éclaircie d'hiver, une éclaircie vaine qui ne présage pas de meilleurs lendemains. Et que dire encore de cet éphémère passage dans le top 20 en 2009 ? Sûrement pas immérité, en tout cas. Il faudrait davantage le percevoir comme le point d'orgue d'un parcours WTA fort huit saisons terminées dans l'élite des 100. Pourtant chaque bonne saison laisse place à des lendemains plus négatifs. Un réel problème de confirmation en somme. Virginie Razzano, une joueuse adepte du fond de court, au coup droit adroit, parfois ravageur - comme ce fut le cas face à Serena Wiliams à Roland-Garros cette année. Une joueuse capable d'exploits, mais trop inconstante pour marquer durablement de son empreinte la scène du tennis mondial. Une joueuse au talent certain bridé par un physique à pépins. Une joueuse personnellement marquée par la vie aussi.

L'exploit
Virginie Razzano est une sacré morceau de femme, capable de surprendre toute sa nation à domicile face à une des meilleures joueuses de l'histoire du tennis. Au printemps, l'actuelle neuvième joueuse française avait en effet terrassé l'ogre Serena, faisant mordre la poussière de la terre battue de la Porte d'Auteuil à l'Américaine. Vainqueur pour son entrée en lice, 6-4 7-6 6-3, au terme d'un dernier jeu de 23 minutes, "Ninie", en pleurs à la fin du match, avait suscité un profond enthousiasme dans les tribunes parisiennes. Des sanglots qui avaient une toute autre saveur que ceux de l'année précédente où elle portait le deuil de son entraîneur et conjoint Stéphane Vidal. "Ma victoire contre Serena à Roland Garros était la plus belle de toutes mes victoires depuis que j'ai commencé ma carrière dans le tennis professionnel. Je me souviendrai toujours de ce match incroyable", confie-t-elle aujourd'hui avec plus de recul. Un exploit récompensé en cette fin d'année par l'Award WTA de la plus belle perf' de la saison certes, mais un exploit furtif, une gloire sporadique. Un moment d'Histoire, un après-midi suspendu dans le temps, protégé des incartades futures de la Française. Devant l'incapacité de confirmer cette prouesse, Virginie s'était inclinée dès le match suivant contre Arantxa Rus, alors que la Néérlandaise ne faisant pas vraiment office de favorite au vu de son classement.

2012 ou le vide intersidéral
Ainsi les lendemains du coup d'éclat parisien de la Nîmoise ne furent pas si chantant que sa performance le laissait augurer. Clairvoyante, Virginie en est elle-même tout à fait consciente : "Malheureusement, le reste de la saison n'était pas vraiment celui que j'espérais. J'ai eu quelques blessures et ne pouvait pas continuer à jouer au niveau que je voulais", déclare-t-elle. Son corps l'aurait donc rattrapée dans son envol, lui remettant les pieds sur terre. La suite de la saison de la native de Dijon a été comparable à son parcours pré-Roland. Ne passant que rarement les premiers tours, Virginie Razzano s'est vue cantonnée à un rôle de second couteau. Elle s'est habituée à passer par les qualifications des grandes épreuves et à être reléguée à des tournois peu prestigieux. Ainsi son unique titre de la saison, Virginie l'a glané sur le circuit ITF, en double. C'était à Prague aux côtés d'Alizé Cornet. Une saison 2012 bien morne donc, en dehors d'un match immense. La Française clos l'exercice sur une place de 161ème joueuse mondiale. Rien à voir avec son talent, ni avec ses performances habituelles - elle n'était plus descendu si bas depuis août 2010 et des blessures à répétition.

Quelles perspectives pour 2013 ?
L'année du rebond ? C'est tout ce que l'on souhaite à Virginie qui est rentrée vendredi du stage avec l'équipe de Fed Cup. Pour préparer son retour, la tricolore mise sur sa préparation."Je travaille avec une nouvelle entraîneur, Alexia Dechaume-Balleret. Je crois que son expérience de jeu sur le circuit peut m'apporter beaucoup de choses et m'aider à progresser dans plusieurs domaines. Mon prochain objectif est de rester en bonne santé pour que je puisse avoir des résultats réguliers toute l'année, ce qui va m'aider à monter dans le classement. Nous espérons terminer 2013 entre la 20ème et la 30ème place". Une ambition un poil abusive peut-être, mais on ne va pas reprocher à la Française d'être motivée. Un enthousiasme qui lui sera forcément bénéfique si toutefois son corps la laisse exprimer la plénitude de ses aptitudes. C'est bien sur ce point que se cristallise la clé de la fin de carrière de Virginie Razzano. La question étant, pourra-t-telle, comme elle le désire si ardemment, bénéficier d'une condition physique suffisante pour rivaliser avec les joueuses du top 100 sur une saison complète ? Connaitra-t-elle enfin la joie d'un premier sacre dans un tournoi majeur ?

Quand on connait l'aversion de "Ninie" pour les années pairs - blessures à répétition en 2010, chutes au classement en 2006 et 2008 après de bonne saisons - on se dit que 2012 n'échappe pas à la règle. Espérons que 2013, comme elle le présage, voit l'ex numéro 16 mondiale renouer avec les sommets qu'elle n'a connu que de manière trop éphémère. A 29 ans, l'heure de la maturité a sonné, on peut donc envisager que Virginie retrouve le top 100 rapidement et s'y maintienne. Et, pourquoi pas, la voir truster quelques places dans les derniers carrés de certains tournois d'ici à la fin de sa carrière.
__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote