TennisForum.com - View Single Post - Virginie Razzano Club

View Single Post

Old May 30th, 2012, 10:25 PM   #1386
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Re: Virginie Razzano Club

Razzano : «J’espère que ça marquera les esprits»

Venue à bout de Serena Williams après plus de trois heures de combat sur sa 8e balle de match et un ultime jeu de 21 minutes, Virginie Razzano a signé un véritable exploit.
A Roland-Garros
Virginie, est-ce la plus belle victoire de votre carrière ?
Virginie Razzano : Oui, c’est ma plus belle victoire. J’ai quand même battu Serena Williams ! J’avais déjà battu sa sœur Venus à Tokyo (en 2007) et ça m’avait pris du temps ; plus de deux heures je crois. Pour battre ce type de joueuses, qui ont un mental de championnes, qui ont gagné des titres du Grand Chelem et qui possède un tennis incroyable, il ne faut pas avoir peur de passer du temps sur le court.
Où trouvez-vous toutes ces ressources ?
J’ai toujours appris à me battre depuis toute petite. Quand j’avais 7 ans, c’est mon père qui m’entraînait et ce n’était pas facile. Cela m’a permis de me forger un physique et un mental. Je crois toujours que les choses sont possibles même quand elles sont difficiles. Je pense en plus que Serena n’a pas pris le match à la légère parce qu’elle m’avait vu battre sa sœur à Tokyo puisqu’elle était dans les tribunes. Aujourd’hui, je pense qu’il y avait deux grandes joueuses sur le court, qui sont allées au bout d’elles-mêmes. Je ne suis pas là pour me jeter des fleurs mais j’ai ressenti que Serena n’en revenait pas ; je la voyais qui hochait la tête en disant, ce n’est pas possible…
Avant le match, on ne donnait pourtant pas cher de votre peau…
Je ne vous cache pas que quand j’ai vu mon tirage, je l’avais mauvaise. Depuis le début de l’année, je n’ai pas de chance dans les tirages au sort. Je tombe souvent sur la tête de série n°1 ou la favorite du tournoi. Mais ça fait trois jours que je me prépare psychologiquement pour ce match. J’ai mal dormi mais je me suis mis en condition pour gagner. J’y croyais. J’ai regardé des vidéos de ses derniers matches, j’ai joué tactiquement comme il le fallait pour la gêner et j’ai été très forte mentalement. Maintenant, je vous avoue que j’ai eu du mal à gérer mes émotions, notamment quand je menais 4/2 dans le premier set. J’ai raté des coups inhabituels. Mais je me suis bien relancé dans la deuxième manche.
On ne peut oublier que vous étiez en souffrance la saison dernière avec la perte de votre compagnon juste avant le tournoi. Y avez-vous songé ?
Le passé, c’est le passé. Je pense avoir fait mon deuil aujourd’hui. Je suis prête à avancer dans ma vie personnelle et professionnelle. Est-ce le destin ? Je ne sais pas, mais je pense qu’après le mauvais surgit toujours le bon.
Pouvez-vous revenir sur les incidents avec l’arbitre, Eva Asderaki, qui vous a sanctionné de deux points de pénalité ?
Je connais la règle. Après un avertissement, il y a des points de pénalité et ça peut même aller jusqu’à la disqualification. Si sur le premier, j’accepte la sanction, car j’ai crié de douleur en raison de crampes, je pense que le deuxième point de pénalité n’était pas justifié. J’ai juste poussé un soupir qui n’a en rien gêné Serena. C’est pour ça que j’ai harangué l’arbitre en lui disant : «C’est bon maintenant ! Arrête, qu’est-ce que tu fais !»
Savez-vous que vous êtes la première à faire chuter Serena Williams au premier tour d’un tournoi du Grand Chelem ?
J’ai ouvert le bal ! Ça ne doit pas lui faire plaisir de perdre au premier tour. Mais je pense que c’est mérité. Ce sera un souvenir immense. C’est une telle victoire. Cela laissera de bons souvenirs aux spectateurs du Philippe-Chatrier et j’espère que ça marquera les esprits et donnera une bonne image de moi.
__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote