TennisForum.com - View Single Post - Virginie Razzano Club

View Single Post

Old Feb 9th, 2011, 12:44 PM   #1320
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Re: Virginie Razzano Club

Virginie Razzano: «Mes plus belles années sont devant moi»




INTERVIEW - La joueuse de tennis française, retombée au 83e rang après une blessure au pied, se sen encore jeune du haut de ses 27 ans...

Les retraites d’Amélie Mauresmo ou Nathalie Dechy font d’elle la grande sœur du tennis français. A 27 ans, Virginie Razzano est pourtant persuadée de s’acheminer vers les plus belles années de sa carrière. A la veille d’affronter Petrova au premier tour de l’Open GDF-Suez, elle tient à prouver qu’elle vaut beaucoup mieux que sa 83e place à la WTA…

En arrivant ici à Coubertin, voulez-vous avant tout oublier ce week-end de Fed Cup malheureux où vous perdez contre les Russes (3-2)?
Ah non. On a beaucoup appris. On devait perdre 5-0 contre les Russes. On n’imaginait même pas qu’on pouvait gagner. Si on partait à Moscou, sous la neige, c’était pour se bagarrer. C’est ce qu’on a fait, donc on n’y est pas allé pour rien. Même si on perd, on ne va pas chercher à oublier ce week-end.

Dans quel état physique et psychologique arrivez-vous à Paris?
Je ne suis pas forcément fraîche parce que le retour ce n’est pas que du repos. Pendant le voyage, il faut porter les sacs, les affaires lourdes. En arrivant ici j’étais un peu fatiguée. J’ai essayé de dormir un peu à l’hôtel, je n’y arrivais pas. Pour bien se préparer et s’habituer à la surface ici, on a souhaité, avec Alizé (Cornet), jouer le double (gagné mardi soir face à Petrova - Huber) avant le simple. Et finalement, ça nous bien réussi.

Vous allez affronter Petrova en tant que 83e mondiale mercredi. C’est l’occasion de prouver que vous retrouvez votre meilleur niveau…
Je reviens… les points sont durs à gagner. Il faut être patient. Avec les tournois qui vont arriver, je devrais gagner des points. Ça va le faire. Je sais que j’ai le niveau tennistique.

Cette blessure au pied droit, due à une mauvaise manipulation d’un kiné de la WTA, est-elle totalement évacuée?
Oui c’est digéré, je suis passé à la suite. J’ai eu le temps de penser à ça pendant mon absence. D’une année sur l’autre, les choses sont complètement différentes. Je me préoccupe de ce que je fais. Bien sûr, ça laisse des traces psychologiques, mais j’essaye de l’oublier. J’ai tourné la page.

Est-ce fatigant, à la longue, d’entendre que le public Français attend la nouvelle Mauresmo?
Bien sûr, Amélie, Nathalie Dechy, Tati (Golovin) et Mary Pierce ne sont plus là. Ça fait réfléchir. Mais à 27 ans je me sens encore jeune. Quand on voit Schiavone qui gagne Roland-Garros à 30 ans, c’est encourageant. Aujourd’hui, je crois même qu’on a les meilleures performances à partir de 25 ans et jusqu’à 32, 33 ans. Mes plus belles années sont peut-être devant moi. Pourquoi je continue à jouer? Parce que je suis persuadée que je peux faire de très belles choses. Je suis passionnée par le tennis, j’aime ça. J’aime me battre, j’aime souffrir. Alors pourquoi arrêter?

L’épreuve que votre couple traverse (son compagnon et coach souffre d’une maladie) semble aussi vous motiver pour avancer?
Je ne joue pas que pour ça, mais en partie oui. Stéphane a toujours été mon entraîneur. Il fait partie de moi. Je gagne, c’est pour moi et mon entourage. C’est très important, oui.
Propos recueillis par Romain Scotto
__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote