TennisForum.com - View Single Post - Claire Feuerstein

View Single Post

Old Feb 4th, 2010, 07:12 PM   #20
country flag Bероника
creo en la diosa ♥ Sveta ♥
 
Bероника's Avatar
 
Join Date: May 2001
Location: Svetlandia
Posts: 69,461
Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute Bероника has a reputation beyond repute
Re: Claire Feuerstein

Claire Feuerstein, de Melbourne à Belfort



Après avoir participé à l’Open d’Australie pour la première fois de sa carrière, la Savoyarde arrive à Belfort pour faire au moins aussi bien que sa demi-finale de l’an dernier. Et confirmer une trajectoire très ascendante amorcée il y a un an…

Claire Feuerstein ne manie pas la langue de bois. Les réponses stéréotypées du genre « match après match », ce n’est pas vraiment son truc. En tout cas, pas cette année à Belfort. Lorsqu’on lui demande avec quel objectif elle est arrivée en Franche-Comté, la Savoyarde répond du tac au tac : « gagner le tournoi ». Demi-finaliste de l’open belfortain l’an dernier, seulement battue par la future lauréate Lucie Hradecka (« ça avait quand même très bien lancé ma saison »), Claire Feuerstein veut faire honneur à son statut de tête de série numéro 1. « Sur un 25000$, ça ne m’était encore jamais arrivée. Mais ça ne change rien, ça ne génère aucune pression chez moi ».

Il faut dire que la Française a accumulé une belle dose de confiance en 2009. Finis les complexes ! Et surtout, finies les blessures ! Feuerstein n’a en effet pas été épargnée par les pépins à répétition ces dernières années, enchaînant deux déchirures aux abdos en 2005 et 2006 et une grave blessure au poignet en 2008. De quoi sérieusement freiner l’explosion du potentiel de cette talentueuse gauchère, aujourd’hui n°13 française. « Mais l’âge a moins d’incidence qu’auparavant » sourit Feuerstein. « Et on trouve des filles qui prennent par exemple le temps de faire leurs études et qui réussissent, comme Julie Coin. L’an dernier, j’ai été régulière et constante, et j’ai fait une programmation assez bonne ».

Kuznetsova et Roland-Garros…

Point d’orgue d’une saison marquée par ses deux premiers titres sur des tournois estampillés 25000$, à Limoges et à Prerov (« en République Tchèque, il devait y avoir 15 spectacteurs à la finale ! »), sa wild card reçue pour le tableau principal de Roland-Garros et son match face à Svetlana Kuznetzova sur le court Suzanne Lenglen, perdu avec les honneurs (6-1, 6-4). « C’est inoubliable, un grand moment » raconte la joueuse d’Annecy. « J ’avais eu du mal à me mettre dedans, mais l’interruption due à la pluie m’avait fait du bien. Je pensais qu’il y aurait un monde d’écart entre elle et moi. Pas tant que ça finalement ». De quoi lui confirmer qu’elle est sur la bonne voie. Celle qui mène au top 100 et à l’élite mondiale. « La différence, c’est qu’une top 10 gère mieux les points importants. Elle tient plus le choc physiquement et met plus de sécurité dans ses coups. En revanche, la vitesse de balle est identique ».

Sa progression lui a également permis de disputer l’Open d’Australie pour la première fois de sa carrière, il y a trois semaines. « C’était une nouvelle grande expérience. J’ai découvert de nouvelles conditions, un nouveau pays » explique Claire Feuerstein, battue au premier tour des qualifications mais ravie de l’aventure. « Le site est très grand, les supporters sont assez marrants ».

Depuis lundi, elle a retrouvé le circuit ITF, certes plus anonyme, mais nécessaire pour gagner les points, avancer au classement et intégrer les tableaux WTA. Hier soir, face à l’Ukrainienne Oxana Lyubtsova (383e), Feuerstein a plus ou moins tranquillement poursuivi sa route. Impériale lors de la première manche, elle devait sauver trois balles de set dans la seconde avant de forcer le passage au tie-break et de s’imposer en deux sets secs. Plus que jamais, l’étiquette de favorite lui colle à la peau à Belfort…
David Roussey
__________________
Bероника is offline View My Blog!   Reply With Quote