PDA

View Full Version : About Nat Dechy


Come-on-kim
Mar 8th, 2003, 09:56 AM
In Antwerp, the speaker told she was living in Belgium near Tournai!!

But, I thought she was living in Villeneuve D'Ascq???

Villeneuve D'Ascq is near Belgium, 5 km I think! But so where is she living? in Belgium or at Villeneuve D'Ascq (France)

BTW, I'm a fan of Nat!!

*JR*
Mar 8th, 2003, 03:03 PM
Her parents live in VdA. BTW, her mother Francoise is a Quebecois like "Marie" Pierce! ;)

Bероника
Mar 26th, 2003, 11:31 PM
Nathalie will play next week in Sarasota.Allez Nathalie!!!

Sonja
Mar 28th, 2003, 04:44 PM
Nasdaq photo, shared with me by a friend.

http://www.imagestation.com/picture/sraid57/pc9ffbef186a368c0ba0633f706906f58/fc6eb969.jpg

Nathalie's such a sweet person!

Linnie
Mar 28th, 2003, 05:04 PM
Wow! :hearts: ;)
Who's the hot guy?? ;)

I have a few more photos....to be posted soon :)

Sonja
Mar 31st, 2003, 12:46 AM
A few of mine...

http://www.imagestation.com/picture/sraid57/p9b73c70681f8ec2920becb1ca7f55ee7/fc6b47bb.jpg

http://www.imagestation.com/picture/sraid57/p942d16f987f448e37cdaf6a5e6669874/fc6b1afd.jpg

http://www.imagestation.com/picture/sraid57/p5142a5eaa36e82ecca2f9a14cc8b7277/fc6b18c5.jpg

Tweety
Apr 1st, 2003, 03:18 PM
Nice pictures, thanks :)

Sonja
Apr 4th, 2003, 02:45 AM
http://www.imagestation.com/picture/sraid58/p9da5309d8b4069c1e50826a81ba02c34/fc6598bb.jpg

http://www.imagestation.com/picture/sraid58/pd522ce5e7899444b8260f4a64f17cf19/fc659984.jpg

http://www.imagestation.com/picture/sraid58/pd1d285cbd2e333e96ffda7cc80f04ad4/fc659986.jpg

Come-on-kim
Apr 4th, 2003, 05:34 AM
Nat :bounce:

Lindsayfan
Apr 16th, 2003, 05:01 PM
a new interview!

Nathalie, vous avez vécu une saison 2001 en dents de scie, puis une année 2002 achevée aux portes du Masters, et enfin un début de saison 2003 probant avec un premier titre décroché sur le circuit. Quelles sont les clefs de votre progression ?
Depuis que j'ai recommencé à travailler avec Georges (Goven) au mois de janvier 2002, j'ai trouvé un juste équilibre dans mon jeu. Notre collaboration marche vraiment bien. Et même si il n'est présent que sur les longues périodes d'entraînements, sur les gros tournois ou durant les Grands Chelems, nous avons trouvé un très bon compromis. D'un côté, mon père m'aide sur certains tournois et de l'autre, Georges, qui connaît très bien mon jeu, sait sur quel point je dois travailler. Ce nouvel équilibre me convient amplement. Cela m'amène ainsi à développer une certaine autonomie. Je me sens désormais beaucoup plus responsable et je pense que cela se voit dans mon jeu.

On vous sent notamment plus agressive sur le court…
Il est toujours difficile de développer son jeu lorsqu'on n'est pas trop en confiance. Or la confiance est revenue avec les résultats. Je progresse dans ce domaine même s'il reste du travail à effectuer. Je ne suis en effet jamais aussi forte que lorsque je joue dans le court et que j'arrive à dicter le jeu. C'est ce que j'essaie de travailler.

Peut-on parler de déclic ?
Je ne marche pas trop par déclic. C'est plus une accumulation de choses qui me permettent de gagner de la confiance. Je suis plutôt quelqu'un qui progresse tranquillement mais sûrement. A partir du moment où j'ai emmagasiné des données, je ne les perds plus

Vous êtes-vous fixée des objectifs pour cette saison ?
Mes principaux objectifs en début de saison étaient de remporter des titres et d'être présente régulièrement en deuxième semaine des tournois du Grand Chelem. J'ai atteint l'un de ces objectifs en remportant en début d'année mon premier titre à Gold Coast. J'étais vraiment heureuse ! C'était quelque chose de génial et d'important pour ma carrière. Maintenant, il faut que je garde cette constance et ce niveau de jeu. Je dois désormais parvenir à bien me préparer pour les Grands Chelems afin de réussir une performance.

"Créer un groupe capable de se stimuler"

Avez-vous de l'appréhension en vue de votre retour en Fed Cup, après votre élimination face à la Slovaquie ?
L'équipe a subi un bouleversement, il y a eu pas mal de changements au niveau des joueuses. En outre, notre groupe est tout de même très jeune, je suis d'ailleurs la plus vieille de l'équipe. Cette nouvelle association commençait vraiment à fonctionner, l'année dernière, en Argentine. Malheureusement, nous avons ensuite échoué de peu face à la Slovaquie.

Justement, que manque-t-il à l'équipe de France pour franchir un véritable palier ?
L'équipe peut toujours s'améliorer. Tout d'abord, jusqu'à présent, il n'y avait pas de véritable équipe de double. Or, mes résultats depuis le début de l'année en double avec Emilie Loit sont plutôt bons. C'est un atout supplémentaire sur lequel Guy pourra s'appuyer. Ensuite, il va falloir créer un groupe capable de se stimuler afin de réussir à bien jouer durant les instants cruciaux. On s'entend toutes très bien. La sauce va finir par monter à un moment ou un autre.

Pouvez-vous nous parler un peu plus de votre association avec Emilie Loit ?
L'idée était de construire une véritable équipe française de double. On s'est mis d'accord en fin d'année dernière avec Emilie. Une fois la décision prise, on partait alors avec "zéro croyance". On avait déjà joué ensemble par le passé, mais cela ne s'était pas très bien déroulé. Nos craintes se sont cependant vite dissipées. On a commencé cette année par une finale à Gold Coast, puis les bonnes performances se sont poursuivies avec une demi-finale (à l'Open Gaz de France) et une autre finale (à Anvers). L'accumulation des matchs aidant, nous avons désormais les réflexes d'une bonne équipe de double, même si l'on va essayer de continuer à s'améliorer. On connaît l'importance du double dans ce genre de rencontre…

"Etre méfiantes à 100 % contre les Colombiennes"

Que savez-vous de l'équipe colombienne ?
Je connais leurs deux joueuses majeures, Zuluaga et Castano. Zuluaga est une bonne joueuse, assez solide, qui a déjà remporté plusieurs tournois, surtout en Colombie. Elle est cependant irrégulière, capable du meilleur comme du pire. Castano, à un degré moindre, est du même calibre. Il va donc falloir être prudentes car, lorsqu'elles jouent leur meilleur tennis, elles peuvent être très dangereuses. Il faudra être méfiantes à 100% et prendre les matchs comme ils viennent.

Quels seront les principaux atouts de l'équipe de France ?
Notre équipe me semble beaucoup plus solide, plus complète, par rapport à une équipe colombienne qui peut être dangereuse, certes, mais par intermittence. Notre détermination peut aussi faire la différence. Ce que font les garçons en Coupe Davis nous donnent des idées et peut engendrer un surplus de motivation. On a aussi envie de faire parler de nous.

Guy Forget était présent lors du tournoi de Miami. L'avez-vous vu et avez-vous discuté de la rencontre face à la Colombie ?
Nous nous sommes vus, sans pour autant que la discussion se focalise sur la Fed Cup. Je l'ai eu aussi plusieurs fois au téléphone depuis. On va se retrouver tranquillement, lors du stage de préparation. On aura alors tout le temps pour évoquer la rencontre.

"L'expérience de capitaine de Guy Forget nous apporte énormément"

Qu'apporte-t-il au groupe ?
Il a considérablement progressé dans son rôle de capitaine. Désormais, ce n'est plus son expérience de joueur, mais celle de capitaine qui nous apporte énormément. Son vécu chez les garçons l'a enrichi. Avec une Coupe Davis à son palmarès, deux finales et beaucoup de matchs joués à domicile, il a appris à créer un solide esprit d'équipe. C'est cette ambiance qu'il faut instaurer chez les filles.

Vous pensez donc qu'il s'est aguerri dans son rôle de capitaine ?
Oui, le rôle de capitaine ne s'apprend pas du jour au lendemain. Cela ne vient pas tout seul. D'autant qu'il commence vraiment à mieux nous connaître. Il nous a vues de nombreuses fois en situation de match, aussi bien Amélie (Mauresmo) que moi. Une équipe se façonne avec le temps. Guy s'attache à construire une équipe cohérente.

Le projet a vraiment l'air de vous enthousiasmer. La Fed Cup prendrait-elle une nouvelle dimension à vos yeux ?
Cette compétition me tient particulièrement à cœur. Et lorsque j'en parle à Amélie, je la sens aussi très motivée. Les années précédentes, on arrivait peut-être un peu trop "faciles" en se disant que ça allait marcher. Je pense pourtant que c'est comme tout : il faut laisser du temps pour que l'équipe se construise. On commence à peine à installer de bonnes choses. On est toutes très motivées donc il n'y a pas de raisons que ça ne vienne pas à un moment ou à un autre.

Jouer en France représente-t-il un atout ou une pression supplémentaire ?
C'est un atout indéniable, une chance. Cela me fait vraiment plaisir de jouer en France d'autant plus qu'on n'a pas trop l'occasion de disputer des tournois dans l'hexagone. L'ambiance sera réellement une motivation supplémentaire.

Un souvenir particulier vous a-t-il particulièrement marqué dans cette compétition ?
Même si j'ai déjà eu de belles victoires en Fed Cup, le meilleur reste à vivre ! On a vraiment de quoi faire de belles choses. Je pense que l'on peut faire bien mieux. Il faut regarder devant nous.

graf_fan
Apr 18th, 2003, 01:21 AM
Thanks for posting the interview - it is very informative. Can you tell me where you found it ? I would like to read more stuff from this location i would think.

Thanks!

Sonja
Apr 19th, 2003, 02:08 AM
http://www.imagestation.com/picture/sraid60/peefff9ed93602ef2448c06c0c8d3fc1a/fc50bf50.jpg

*JR*
Feb 26th, 2004, 12:34 AM
So Sonja, Now Nat and Momo More Similar, Sacre bleu! Same height, 3 months Apart (Age), grew up as Near-Neighbours and Practice Partners, Both Born to mothers named Francoise, Now Neither Can Compete often, Always Ailing! :sad:

natacha1
Mar 29th, 2004, 07:20 PM
Hello,

Is just to tell you that I met Nathalie this year in Ciney, she played against Justine and she was so great, really, you had to see it, so nice, Justine and Nathalie where laughing and teasing eachother the whole time against the autoghraphsession, really it was nice, they both where great.
Nathalie was tikking justine on her back and Justine was thinking that it was the bodyguard, she was looking the whole time while Nat was dying of her laughter. Since that day Nathalie also became a idole of me !!! Together with Amelie, she also was lovely !!!

I felt honnor to be that close to Nathalie, momo and Justine !!! And they all smiled to me and sighned my pictures !!