PDA

View Full Version : Nathalie is pregnant and retires


stefi62
Jul 21st, 2009, 01:40 PM
http://www.tennisforum.com/showthread.php?p=16098121#post16098121

HowardH
Jul 21st, 2009, 02:46 PM
What!? Congrats Nathalie, all the best for life as a mum. :hug: We'll miss you... :sobbing:

améliemomo
Jul 21st, 2009, 03:24 PM
oh congrats for nathalie!!!a baby to come:kiss:

we ll miss you :sad:

shar1982
Jul 21st, 2009, 04:17 PM
Congrats Nath, I hope you enjoy your time with your family. I know you gonna be a great, beautiful mother! I'm gonna miss you but maybe in the future I see you soon!

hellas719
Jul 21st, 2009, 04:48 PM
:speakles::sad::bigcry:
Have fun in the rest of your life, Nathalie!:hug:

Bероника
Jul 21st, 2009, 06:49 PM
what!!!??? These are great news for Nathalie,she must be very happy :kiss: congrats!

But I can't help to feel very sad to see her go from tennis :sad: thanks for all the good memories during all those years :kiss:

Ceze
Jul 21st, 2009, 07:12 PM
same feeling as you Veronika :hug: I can't help crying :sad:


I'll miss you Nath :hug: Congrats on the baby ;) Si jamais tu passes par ce forum (on ne sait jamais, et puis tu vas avoir du temps maintenant :)), je te souhaite le meilleur pour ta nouvelle vie :kiss: Je suis sûr que tu as déjà des projets pour bien la remplir, à commencer par l'heureux évènement :D J'espère que l'on aura des nouvelles de toi (on veut au moins des photos du bébé! :p) et si tu ne coupes pas les ponts avec le tennis, qu'on te reverra autour d'un court en tant qu'entraîneuse pourquoi pas? :angel: On aura apprécié ton tennis, ton sens technique, ton esprit d'équipe, ta classe sur et en dehors du court :worship: Un exemple pour beaucoup de jeunes joueuses :yeah: J'ai vraiment apprécié te suivre toutes ces années :D

A bientôt j'espère :kiss:

Bероника
Jul 21st, 2009, 07:34 PM
well she retires because one of the best reasons a player can retire,this should make us happy

mais tes mots m'ont fait pleurer aussi,j'espère que Nathalie les lira un jour

Vanity Bonfire
Jul 21st, 2009, 08:24 PM
Oh, that's so sad (she's retiring) but so good (she's having a baby) at the same time. Congrats honey!!!

hellas719
Jul 21st, 2009, 09:20 PM
Maybe her baby will be a tennis player:p
Boy or girl?

Tommy25
Jul 21st, 2009, 11:39 PM
Too happy for her!!It's a very good news!
I prefer seeing her leave the court pregnant!

Alex03Maccy
Jul 22nd, 2009, 10:15 AM
very happy for her, great servant of the game. good luck nathalie!

Bероника
Jul 22nd, 2009, 10:39 AM
some french articles:


Dechy tire sa révérence

A 30 ans, Nathalie Dechy a décidé de mettre un terme à sa carrière car elle attend un «heureux évènement» et souhaite du coup se consacrer à sa vie de famille.


http://www.lefigaro.fr/icones/coeur-.gif Alors que Kim Clijsters tente de renouer le fil de sa carrière deux ans tout juste après avoir donné naissance à une petite fille, Nathalie Dechy, elle, a décidé de tirer un trait sur la sienne pour cause «d'heureux évènement». Une annonce officialisée ce mardi par le biais d'un communiqué, mais qui n'est pas réellement une surprise puisque déjà, en février dernier, le père de la Française avait évoqué cette possibilité. Et depuis cet Open Gaz de France où elle avait atteint les quarts de finale, la Guadeloupéenne n'avait de toute évidence plus la tête à sa carrière, enchaînant les défaites au 1er tour. Jusqu'à l'ultime, à Wimbledon, face à la modeste Ioana Olaru (6/1 6/7 6/2). Un triste point final sportif à une longue et belle carrière, débuté en 1994… Soit une carrière de 15 ans qui aura été marquée, notamment, par son fabuleux parcours lors de l'Open d'Australie 2005, où elle ne s'arrêtait qu'en demi-finales face à Lindsay Davenport. Et encore, il ne s'en fallait que de deux malheureux petits points pour qu'elle atteigne la finale (6/2 6/7 4/6).
L'hommage de Gachassin
En simple, la Française a également conquis un titre, à Gold Coast, en 2007, tout en disputant quatre autres finales. Mais c'est surtout en double que Dechy allait se distinguer, aussi bien comme tôlière de l'équipe nationale en Fed Cup qu'en Grand Chelem. Ainsi, figure à son palmarès des succès à l'US Open 2006 avec Vera Zvonareva, puis en 2007 avec Dinara Safina, sans oublier la victoire en double mixte la même année aux côtés d'Andy Ram à Roland Garros. Soit un vrai symbole de la sympathie qu'inspirait la Guadeloupéenne sur le circuit, à qui Jean Gachassin, le président de la FFT, a tenu à rendre hommage : «Nathalie Dechy a été une joueuse exemplaire qui a toujours fait preuve d'un grand esprit d'équipe. Elle a suivi toutes les étapes de la filière fédérale pour devenir une championne et s'imposer progressivement comme l'une des meilleures joueuses du monde en double. Nathalie a toujours répondu présent en Fed Cup. Par sa disponibilité et son fair-play, elle constitue aussi un exemple pour les autres joueuses. Nous lui souhaitons beaucoup de réussite dans sa nouvelle vie.»




Dechy c'est fini

Enceinte, Nathalie Dechy (http://www.sports.fr/tennis/joueurs/wta/nathalie-dechy.html) a décidé, ce mardi, de prendre sa retraite après seize années passées sur le circuit professionnel. Numéro 11 mondiale en janvier 2006, le meilleur classement de sa carrière, la Française compte à son palmarès un titre en simple et sept en double, dont deux levées du Grand Chelem.

Et dire que le tennis était son premier amour. Nathalie Dechy a annoncé ce mardi qu'elle mettait un terme à sa carrière sportive. Après un titre de championne du monde remporté à l'Orange Bowl de Miami en 1994, la native des Abymes, en Guadeloupe, avait effectué ses premiers pas sur le circuit professionnel à l'âge de 15 ans. Dorénavant, la Française va assister à d'autres premiers pas, celui de son enfant. En effet, cette dernière attend un heureux évènement. Pour elle, la famille passe avant tout.

En simple, c'est en 2005 que Nathalie Dechy a vécu sa plus grande saison puisqu'elle a atteint les demi-finales de l'Open d'Australie. Vaincue par Lindsay Davenport (http://www.sports.fr/tennis/joueurs/wta/lindsay-davenport.html), alors numéro un mondiale, cette droitière au revers à deux mains devait attendre 2007 et sa participation au tournoi de Gold Coast pour remporter son seul et unique titre WTA. Entre-temps, en janvier 2006 plus précisément, la Nordiste accédait au onzième rang mondial, le meilleur classement de sa carrière.

"Une des meilleures joueuses du monde en double"

Selon Jean Gachassin, le président de la Fédération française de tennis (FFT), "Nathalie Dechy a été une joueuse exemplaire qui a toujours fait preuve d'un grand esprit d'équipe. Elle a suivi toutes les étapes de la filière fédérale pour devenir une championne et s'imposer progressivement comme l'une des meilleures joueuses du monde en double." En effet, avec Vera Zvonareva (http://www.sports.fr/tennis/joueurs/wta/vera-zvonareva.html) en 2006 et Dinara Safina (http://www.sports.fr/tennis/joueurs/wta/dinara-safina.html) en 2007, la joueuse tricolore remportait deux US Open. Et, cette même année, aux côtés d'Andy Ram, elle gagnait le double mixte de Roland-Garros.

Aussi, la Française aimait-elle la vie en équipe de France. En disputant 18 rencontres de Fed Cup, pour un bilan de 17 victoires et 15 défaites, Dechy était devenue la doyenne de la sélection. "Nathalie a toujours répondu présent en Fed Cup. Par sa disponibilité et son fair-play, elle constitue aussi un exemple pour les autres joueuses. Nous lui souhaitons beaucoup de réussite dans sa nouvelle vie", confirme Gachassin, dans un communiqué. A présent chez Nathalie Dechy, il est deux femmes qu'il faut saluer avec respect: la joueuse de tennis et la future mère de famille.

Bероника
Jul 22nd, 2009, 10:39 AM
Dechy : « C’est le bon moment »

avec Fabrice Aubry (RMC Sport) - RMC.fr, le 21/07/2009
Nathalie Dechy, 30 ans, a décidé de mettre fin à sa carrière sportive pour se consacrer à sa vie de famille. La joueuse de tennis française nous explique les raisons de son choix et revient sur les meilleurs moments de sa carrière.
Nathalie Dechy, vous mettez donc un terme à votre carrière pour vous consacrer à votre vie de famille. Je crois d’ailleurs savoir que vous attendez un heureux évènement…
Exactement. C’est quelque chose dont j’avais envie depuis un petit moment, mais je n’avais rien programmé. Je m’étais dit que ça arriverait quand ça arriverait… La Nature a bien fait les choses, car c’est le bon moment pour moi de mettre un terme à ma carrière sportive. Je joue depuis quinze ans non-stop, et je commençais à trouver le temps long et de plus en plus difficile sur le circuit.
Vous quittez donc le circuit professionnel sans aucun regret ?
Non. Je ressens de la joie et de l’excitation de passer à autre chose. C’est vrai que lorsque la saison prochaine va redémarrer en Australie, là où j’adore partir, j’aurais peut-être un petit pincement au cœur. Mais en même temps, j’ai toujours eu envie d’avoir des enfants. J’ai eu 30 ans il y a quelques mois, et j’ai vraiment envie de fonder une famille. J’ai été heureuse avec le tennis pendant de nombreuses années, et maintenant je vais passer à autre chose.
Cela fait longtemps que vous prépariez votre sortie ?
C’était dans ma tête depuis quelques années, mais à l’époque j’aimais trop le tennis pour arrêter. Et même si mon classement a un peu chuté en simple ces dernières années, j’avais toujours envie de vivre de belles choses. Je suis donc très contente d’avoir poussé quelques années supplémentaires, car j’ai vécu de très bons moments en double et en Fed Cup. Maintenant, je me dis que j’ai vécu une belle carrière dans le tennis et qu’il est temps pour moi de tourner la page.
Quelles images retiendrez-vous de votre carrière ?
Ma première grande image fut ma sélection olympique à Sydney (en 2000). Participer aux Jeux Olympiques, porter les couleurs de la France, c’était vraiment un grand moment. Ensuite, il y a la demi-finale de l’Open d’Australie 2005, où je suis passé à deux points de la finale (face à Lindsay Davenport). Enfin, il y a mes titres de Grand Chelem en double (US Open 2006 et 2007).

hellas719
Jul 23rd, 2009, 08:01 PM
http://www.sonyericssonwtatour.com/page/Gallery/0,,12781~1730757,00.html?imageNo=1#picture

Sapphisto
Jul 24th, 2009, 07:56 AM
Felicitations et bon chance, Nath.

This woman will be missed: lovely girl, lovely game. But as she said, it's the right time and the very best of reasons!

Michael.
Aug 5th, 2009, 01:32 AM
best of luck to her !

LegionArgentina
Aug 8th, 2009, 01:53 PM
Another favourite said goodbye to tennis live :sobbing:
Wish the best to you dear Nathalie :kiss:

Bероника
Feb 4th, 2010, 12:25 PM
http://www.tennisforum.com/showthread.php?t=401508

congrats,Nath :kiss: :D

she sounds so happy in that interview,very happy for her :hearts:

hellas719
Feb 17th, 2010, 05:35 PM
Thanks for the link :)

timafi
Jul 12th, 2010, 11:59 AM
VILLENEUVE D ASCQ / LES GRANDS SPORTIFS VILLENEUVOIS (1/6)

Nathalie Dechy : l'étoile du FOS Tennis

http://www.nordeclair.fr/stories/image285/mediastore/VDN/A2010/M07/472238-nathalie-d-4c384caf_2.jpg.jpg
Ci-dessus, Nathalie Dechy s'entraînant au FOS Tennis avec son père, Michel (ci-dessous). Nathalie Dechy a participé à 54 tournois du grand chelem d'affilée.

Âgée de 31 ans, Nathalie Dechy a stoppé sa carrière il y a tout juste un an pour donner naissance à son fils. Formée à Villeneuve d'Ascq, la championne de tennis est toujours restée proche de son premier club. Aujourd'hui, elle y fait figure de modèle à suivre.

AURÉLIEN ACCART > villeneuvedascq@nordeclair.fr
Dans le hall du FOS Tennis, à Villeneuve d'Ascq, les visiteurs sont accueillis par un portrait de la plus illustre des joueuses du club : Nathalie Dechy. Mais l'hommage est à l'image de la championne : plutôt discret. Ici, l'ancienne joueuse est un modèle, un exemple. « Certains de nos jeunes se disent : elle a réussi, pourquoi pas moi ? C'est notre locomotive, et entre le club et elle, c'est une relation gagnant-ganant », explique Bernard Poppé, le secrétaire du FOS Tennis. Aujourd'hui comme hier, l'histoire du club est indissociable de celle de Nathalie Dechy. Même aux plus grandes heures de sa carrière professionnelle, la championne n'a pas oublié d'où elle venait. « J'ai un lien affectif très fort avec ce club, reconnaît Nathalie Dechy. Quand je pense à toutes les heures que j'y ai passées à m'entraîner ! » Sur le court couvert numéro 3, en particulier. Avec, dans le rôle de l'entraîneur, son père, Michel, qui a longtemps été responsable technique au club. « C'est lui qui m'a emmenée jusqu'au niveau pour aller en sport études. » À 13 ans, elle intègre l'institut national des sports et de l'éducation physique (INSEP). Et puis tout va très vite. Si vite, que Nathalie Dechy ne se rend même pas compte qu'elle devient une joueuse professionnelle. « J'ai réalisé que je l'étais à 16-17 ans, quand j'ai fait partie des 100 premières joueuses mondiales. C'était pas du tout un objectif à la base ! Pour moi, le tennis, c'est avant tout un jeu, une passion. J'avais simplement l'objectif de faire mieux chaque année. » Le déclic, son père le situe en 1996.
« Cette année-là, se souvient Michel Dechy, elle se hisse en quart de finale de l'open gaz de France de Paris, et fait un bond de près de 150 places au classement WTA. C'est ça qui lui ouvre la porte des tournois du grand chelem. » Une porte qui n'est pas près de se refermer. En treize ans de carrière, elle participe à 54 tournois du grand chelem d'affilée. Rares sont celles qui ont fait mieux. Son secret ? « C'est en rapport avec ma personnalité, mon hygiène de vie. Mon tennis, je l'ai construit petit à petit, et ma mère a toujours fait attention. Elle m'a évité de me surmener. »


Modestie à toute épreuve
Le plus beau souvenir de la carrière de Nathalie Dechy, c'est sa demi-finale, en 2005 à l'Open d'Australie. Mais aussi la dernière Fed-Cup disputée aux côtés d'Amélie Mauresmo, en avril 2009.
Beaucoup d'émotions auxquelles il a fallu dire adieu, au moment de sa retraite sportive l'an passé. « Je n'ai pas connu la dépression de l'après carrière. C'est une belle partie de ma vie, mais il y aussi d'autres choses. » Là encore, la championne dit merci. À ses parents, qui ont « toujours su préserver l'équilibre entre le tennis et l'école. Ça m'aide aujourd'hui, pour ma reconversion. » Modeste, Nathalie Dechy évoque aussi sa ville, Villeneuve d'Ascq : « c'était l'environnement idéal. Le club de tennis était à 200 mètres de la maison, l'école et le collège, pareil ! » Heureusement qu'il y a Michel, son père, pour rappeler que la carrière de Nathalie Dechy n'est pas que le fruit du hasard : « Nathalie est née en 79, une génération exceptionnelle pour le tennis français. Des joueuses brillantes, comme Amélie Mauresmo ou Elodie Loit. C'est grâce à cette émulation qu'elle a toujours travaillé très dur. » La modestie aussi, chez les Dechy, c'est une histoire de famillew
http://www.nordeclair.fr/Locales/Villeneuve-d-Ascq/2010/07/12/nathalie-dechy-l-etoile-du-fos-tennis.shtml

timafi
Jul 12th, 2010, 12:05 PM
« Mon but n'a jamais été de devenir championne de tennis »

lundi 12.07.2010, 05:10 - La Voix du Nord

http://www.lavoixdunord.fr/stories/image250x00/mediastore/Femina/A2010/M07/_100712-dechy-DELECROIX.jpg
Nathalie Dechy a grandi à Villeneuve-d'Ascq. Ses premiers souvenirs de tennis remontent au TC du Château. PHOTO PATRICK DELECROIX

| LE VISAGE DE L'ACTUALITÉ |

À 31 ans, Nathalie Dechy profite depuis un an de sa retraite sportive. Avec 54 tournois du Grand Chelem joués consécutivement, elle a porté les couleurs de Villeneuve-d'Ascq sur tous les terrains de tennis du monde. Elle revient sur son enfance villeneuvoise et sur le lien qui, aujourd'hui encore, persiste avec la commune.

1 L'enfance « Je suis née en Guadeloupe, mais nous sommes rentrés à Villeneuve-d'Ascq quand j'avais trois ans. Je suis entrée à la maternelle Chateaubriand. Ensuite, nous avons emménagé juste à côté du FOS Tennis. Je suis partie à l'école Anatole-France, puis au collège Molière, où mon papa était prof de maths.

Je garde de super souvenirs de cette période scolaire. J'avais une grande copine, Caroline Chimot (du VARS-LM, qui a participé aux JO d'Atlanta). Mais nous nous sommes perdues de vue quand je suis partie en section sport études, puis à l'INSEP. »

2 Le tennis « Mon papa s'est découvert une nouvelle passion sur le tard, vers 20 ans. Il a passé son brevet d'État et nous a mis au tennis, avec mon frère et ma soeur. Mes premiers souvenirs de balle jaune, c'était au club de tennis du Château. J'étais sur le bord du court et je n'avais qu'une envie, faire comme mes parents. J'avais même une toute petite raquette adaptée à ma taille que mon père m'avait ramenée des États-Unis. »

3 La réussite « J'ai rapidement gagné des titres et j'ai participé assez tôt aux championnats de France. J'y ai pris goût. Mais mon but n'a jamais été de devenir championne, même quand j'ai rejoint l'INSEP, puis Roland-Garros. Pour moi, c'était juste une avancée naturelle, le chemin à suivre pour continuer à progresser. Tout a basculé quand j'ai eu 16 ans. Cette année-là, j'ai eu mon bac et j'ai voulu continuer mes études. Je m'étais inscrite en fac de sciences éco, j'avais envie d'avoir autre chose à côté du tennis. Dans le même temps, je suis entrée sur le circuit professionnel et je suis partie faire une tournée en Australie de mi-novembre à février. Quand je suis rentrée, les étudiants avaient terminé les partiels, j'avais un peu décroché. Juste après, j'ai participé à l'Open Gaz de France et je suis entrée dans les cent meilleures joueuses du monde. Cette fois, je me suis dit que j'allais peut-être faire du tennis à plein temps finalement !

À partir de là, de 1996 à 2009, je n'ai pas manqué un seul tournoi du Grand Chelem. J'ai continué à progresser et je suis montée jusqu'au rang de onzième meilleure joueuse du monde. »

4 Les grands souvenirs « Le premier, c'est l'Orange bowl, l'équivalent du championnat du monde cadettes. Puis la finale de l'Open d'Australie juniors, le quart de finale de l'Open Gaz de France, alors que je suis 300e mondiale. Il y a aussi ma première sélection en Fed Cup en 2000, et surtout, les Jeux olympiques, à Sydney et Athènes. Enfin, les trois titres en Grands Chelems en double : l'US Open, deux fois et Roland-Garros (mixte). »

5 Villeneuve-d'Ascq « Cette ville reste très importante pour moi. Mes parents y vivent, je reviens très régulièrement et je m'y sens bien. J'ai beaucoup de souvenirs ici, notamment au FOS qui est rapidement devenu ma deuxième maison ! » •

PAR CARINE BAUSIÈRE

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Villeneuve_d_Ascq/actualite/Secteur_Villeneuve_d_Ascq/2010/07/12/article_mon-but-n-a-jamais-ete-de-devenir-champ.shtml