ALLEZ LA FRANCE cheering thread! - TennisForum.com
Reply
 
LinkBack Thread Tools
post #1 of 171 (permalink) Old Nov 7th, 2003, 10:49 PM Thread Starter
Senior Member
 
Lindsayfan's Avatar
 
Join Date: Sep 2001
Location: Mexico City, Mexico
Posts: 4,601
                     
Thumbs up ALLEZ LA FRANCE cheering thread!

french team was named today:
Mauresmo
Pierce
Loit
Cohen-Aloro

BONNE CHANCE !!!
Lindsayfan is offline  
Sponsored Links
Advertisement
 
post #2 of 171 (permalink) Old Nov 7th, 2003, 10:51 PM Thread Starter
Senior Member
 
Lindsayfan's Avatar
 
Join Date: Sep 2001
Location: Mexico City, Mexico
Posts: 4,601
                     
Amélie Mauresmo : "L'unique objectif, c'est le trophée !"
Au moment où la plupart des joueuses ont déjà la tête aux vacances, Amélie Mauresmo fait des heures supplémentaires dans la froidure de Moscou. Bien décidée à oublier une saison 2003 qu'elle qualifie elle-même de " moyenne ", la numéro 1 française rêve d'offrir à la France la deuxième Fed Cup de son histoire. Entretien.

Amélie, comment vous sentez-vous en cette fin de saison ?
Je vais bien. J'ai beaucoup joué ces dernières semaines, mais j'ai respecté des coupures cette année, ce qui me permet d'être en forme, à la fois physiquement et mentalement. Je suis motivée et déterminée.

Quel bilan dressez-vous de cette saison, même si elle n'est pas tout à fait finie ?
Je vais commencer par les points négatifs : j'ai été blessée à plusieurs reprises, j'ai donc manqué deux tournois du Grand Chelem sur quatre (Open d'Australie et Wimbledon, Ndlr), ce qui fait beaucoup pour une saison ! Côté positif, j'ai réalisé mon meilleur parcours à Roland-Garros (quart de finaliste, Ndlr). En outre, j'ai battu les sœurs Williams (Venus à Varsovie ; Serena à Rome, Ndlr), ce que je n'avais jamais réussi à faire auparavant. Ce sont autant d'éléments qui me permettent d'engranger de la confiance. Ce que j'attends désormais de la saison 2004, c'est de réussir une année complète comme j'ai pu le faire en 2002. Cela dit, malgré les blessures et le fait d'avoir manqué deux tournois du Grand Chelem, et pas mal d'autres tournois, je termine parmi les huit meilleures joueuses mondiales. C'est plutôt positif.

Le fait de boucler la saison au sixième rang mondial, malgré toutes ces blessures, ne vous laisse-t-il pas beaucoup de regrets finalement ?
Bien sûr, ça laisse des regrets par rapport à mon objectif, qui est de gagner un tournoi du Grand Chelem et d'atteindre la première place mondiale. Mais je suis obligée d'accepter le destin ! Il y a un an, je pensais ne plus pouvoir rejouer au tennis de ma vie. En relativisant, je ne suis donc pas si mécontente.

Que vous manque-t-il encore pour intégrer le Top 3 ?
Il me manque des matches. J'ai d'ailleurs décidé de charger mon programme l'année prochaine ce qui va me permettre, je l'espère, d'avoir moins de pression sur les tournois que je disputerai. Le fait d'en jouer davantage me donnera peut-être un peu plus le droit à l'erreur. Mais avant tout, ce programme va me permettre d'engranger de la confiance. Je vais essayer d'accomplir une saison à la "Kim Clijsters", mais sans systématiquement jouer le double comme elle.

Quels ont été les moments forts de votre saison 2003 ?
D'abord l'Open Gaz de France en février. C'était ma rentrée après quatre mois de coupure : un grand moment d'émotion au stade Pierre de Coubertin, une entente magique avec le public et des résultats qui ont tout de suite suivi. Pour mon premier tournoi de l'année, je suis allée en finale (battue par S. Williams 6/3, 6/2). Il y a ensuite ma victoire en finale à Varsovie face à Venus Williams (6/7, 6/0, 3-0 abandon). Enfin, le troisième a été ma victoire face à Serena Williams à Rome, en demi-finale (1/6, 7/5, 6-3). C'était là encore un grand moment d'émotion.

Pensez-vous avoir franchi un cap à ce moment-là ?
Je me suis surtout dit : "Ca y est !" J'ai compris, qu'enfin, j'avais battu toutes les joueuses qui me devançaient au classement. Cela change évidemment les données, surtout par rapport aux sœurs Williams qui avaient vraiment la mainmise sur le circuit. D'un seul coup, on se dit qu'il est possible de les battre. Aujourd'hui, quand je rentre sur le terrain face à une Williams, je sais que je peux remporter le match. Alors qu'avant, je dois reconnaître que je partais un peu défaitiste.

"On prend beaucoup de plaisir à se retrouver, à passer du temps ensemble"

Que vous inspire le déclin des sœurs Williams, conjugué à la "prise de pouvoir" des deux Belges ?
Cela m'inspire tout court !

Vous y attendiez-vous ?
Non. C'est vrai qu'il y a un an, je n'aurais pas parié sur Justine (Hénin-Hardenne), ni sur Kim (Clijsters), aux deux premières places mondiales. Justine, surtout, a beaucoup progressé et évolué dans son jeu. Elle a gagné en puissance et, mentalement, on la sent revigorée, sereine. Elle est pour moi un exemple en terme de réussite, grâce à sa détermination et à son travail. Elle s'est clairement surpassée pour aller au-delà de ses limites.

Un non match comme celui que vous avez livré en quart de finale à Roland-Garros face à Serena Williams peut-il se renouveler ?
J'espère que non, mais on n'est jamais à l'abri d'une grosse déconvenue. En 2002, lorsqu'il m'était arrivé le même genre de mésaventure face à Paola Suarez, également à Roland-Garros, je m'étais dit : "Plus jamais ça." Et ça a marché… jusqu'à ce que je coince face à Serena. J'espère qu'avec l'expérience, l'analyse et l'aide des gens qui m'entourent, ce genre de match ne se renouvellera plus.

Quel niveau d'importance attribuez-vous à la Fed Cup ? Est-ce plus important pour vous qu'un tournoi du Grand Chelem ?
Non, mais la Fed Cup est une épreuve que j'ai envie de gagner. Il y a des émotions que j'ai envie de partager avec l'équipe. Ce sont des moments uniques et totalement différents de ce que l'on peut vivre durant l'année sur le circuit. Je joue actuellement ma cinquième saison de Fed Cup, et il est impressionnant de voir l'évolution de l'ambiance au sein de l'équipe. Aujourd'hui, on prend beaucoup de plaisir à se retrouver, à passer du temps ensemble. Cela donne envie à tout le monde de vouloir aller chercher le trophée. Et même si nous ne sommes pas la meilleure équipe sur le papier, nous avons incontestablement les capacités de viser haut.

Les absences des sœurs Williams, de Justine Hénin-Hardenne et de Kim Clijsters lors de cette phase finale, dévaluent-elles l'épreuve ?
Pas à mes yeux. Gagner la Fed Cup est la seule chose qui compte, peu importe l'adversaire. L'unique objectif, c'est le trophée, le reste n'a pas d'importance. Dans dix ans, on ne se demandera pas si les sœurs Williams étaient présentes ou non lorsque Justine a remporté l'US Open. On se souviendra qu'elle a gagné le tournoi, un point c'est tout.

Vous allez rencontrer les Russes en demi-finale. Considérez-vous qu'il s'agit d' une finale avant la lettre ?
Effectivement, on devait jouer l'équipe a priori la plus faible sur le papier, or c'est tout le contraire qui va se passer, puisque nous rencontrerons non seulement l'équipe la plus forte, mais aussi des joueuses en pleine confiance qui évolueront chez elles, devant leur public.

Que redoutez-vous particulièrement chez les joueuses russes ?
En imaginant que leur capitaine fasse jouer Dementieva et Myskina, on aura affaire à deux joueuses très solides. On peut cependant s'attendre à un peu de fébrilité de leur part, car elles vont jouer devant leurs supporters. Sinon, ce sont des joueuses qui frappent fort des deux côtés, qui jouent à plat et en cadence. La surface choisie (Taraflex, Ndlr), assez lente, nous permettra d'exploiter nos armes afin de les déstabiliser.

Lors du récent tournoi de Moscou, sur cette même surface, vous avez affronté trois joueuses potentielles de l'équipe russe. Quels enseignements en avez-vous tiré ?
Ma victoire sur Dementieva est bien sûr très positive. Je pense qu'elle s'en souviendra. J'ai ensuite perdu face à Myskina en finale mais j'ai pris ma revanche à Philadelphie. Globalement, avoir battu Zvonareva et Dementieva est de bon augure avant la Fed Cup. Même si les conditions seront totalement différentes.

" Guy a cerné les différentes personnalités du groupe "

Quelles sont, aujourd'hui, les forces et les faiblesses de l'équipe de France ?
Notre force se situe principalement dans l'amélioration de l'état d'esprit, dans l'ambiance. Le discours de Guy (Forget) passe beaucoup mieux. Il a cerné les différentes personnalités du groupe, ce qui lui permet de s'exprimer plus facilement en étant mieux écouté. Le retour de Mary Pierce, si elle le souhaite, ce qui est apparemment le cas, pourrait évidemment être une force supplémentaire. Cela permettrait d'homogénéiser notre équipe. Côté russe, Dementieva, Myskina et Zvonareva sont très proches au classement. Si l'une d'entre elles se blesse, il n'y a aucun problème pour la remplacer. De notre côté, nous sommes assez limitées et il serait bon que les niveaux se resserrent un peu. C'est notre principal point faible.

Votre association avec Mary Pierce, en double, à Filderstadt, était-elle liée à cette rencontre de Fed Cup ?
Complètement. Ce n'était pas un choix personnel, mais j'ai répondu favorablement à cette demande. Cela s'est très bien passé, même si on a perdu dès le premier tour face aux têtes de série numéro 1, Martina Navratilova et Cara Black. C'était une bonne expérience. Cela permet à Guy (Forget) d'avoir plusieurs associations possibles en double.

Connaissiez-vous bien Mary ou l'avez-vous découverte à cette occasion ?
On ne se connaissait pas très bien, mais lorsqu'on se croisait sur les tournois, cela se passait toujours bien. En revanche, on s'est découvertes sur le terrain, car on n'avait jamais joué ensemble auparavant. Je l'ai sentie très décontractée et motivée par la Fed Cup.

Sa dernière apparition en Fed Cup remonte à la victoire française en 1997…
Oui, mais je pense qu'elle sera au rendez-vous. On s'est quittées à Zurich en se donnant rendez-vous à Roland-Garros pour le stage de préparation.

Avez-vous des nouvelles de Nathalie Dechy, qui n'a plus joué depuis l'US Open en raison d'une blessure au poignet gauche ?
Elle est en rééducation. Elle a repris l'entraînement physique, mais n'a pas encore retouché sa raquette. On espère tous qu'elle pourra rejouer suffisamment tôt, de manière à être opérationnelle.

Parlons maintenant de votre capitaine. Que vous apporte véritablement Guy Forget ?
Lorsque je me suis installée à Genève, on a commencé à beaucoup jouer ensemble. On continue d'ailleurs. En fait, il joue un peu un rôle de grand frère. On s'entend très bien, on a une relation vraie, on se dit les choses telles qu'elles sont. Si j'ai un souci, il est toujours disponible. D'ailleurs, lorsque j'ai arrêté de travailler avec Alexia Dechaume, Guy est la première personne que j'ai appelée. C'était auprès de lui que je voulais prendre conseil. Je pensais déjà à Loïc (Courteau) et il m'a confortée dans mon opinion.

Quels sont vos objectifs pour 2004 ?
Ce sont des objectifs en terme de jeu : réussir à trouver ce que je cherche dans ma quête vers l'avant. Evidemment, j'aimerais gagner un tournoi du Grand Chelem et accéder aux plus hautes marches du classement. Mais il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs. Il faut simplement que je me concentre sur la rigueur, l'intensité et l'engagement à l'entraînement. Sans oublier ce jeu vers l'avant, qui, j'en suis convaincue, va me permettre d'aller plus haut.

Vous allez donc persévérer dans cette voie…
C'est vrai que j'ai perdu de vue cet aspect de mon jeu, lors de la deuxième partie de saison, notamment durant la tournée américaine, avant l'US Open. J'ai vraiment envie de retrouver cela, et c'est ce que j'ai essayé de faire pendant la tournée en indoor.

Ce jeu vers l'avant est-il naturel chez vous ou nécessite-t-il un effort particulier ?
Il me demande un effort. Je l'ai découvert il y a un an et demi à peine, après vingt ans de tennis. Mais ce qui est super, c'est qu'il m'a tout de suite permis d'obtenir des résultats. J'aurais pu me décourager devant la nouveauté, mais cela n'a pas été le cas car je me suis très bien adaptée à ce nouveau style de jeu. Il serait donc dommage de s'en priver.

Quel est, à vos yeux, le tournoi du Grand Chelem que vous avez le plus de chance de remporter ?
Paradoxalement, c'est peut-être Wimbledon. Mais je suis assez complète, j'ai bien joué dans tous les tournois du Grand Chelem. Celui où j'ai le plus de mal, d'un point de vue émotionnel, c'est Roland-Garros. L'Australie me convient bien ; à l'US Open, j'ai failli battre Venus l'an passé ; à Wimbledon, j'ai atteint les demi-finales. Je me sens bien dans ces quatre tournois et sur toutes ces surfaces. On peut toutefois penser que si mon service progresse encore, tout comme mon jeu vers l'avant, c'est Wimbledon qui me conviendrait le mieux. On verra…

Les Jeux Olympiques font-ils partie de vos objectifs principaux pour 2004 ?
Oui, surtout pour l'expérience des J.O. Dans le tennis, on n'a pas vraiment la culture olympique. Mais ayant reçu une éducation de passionnée de sport, les Jeux Olympiques signifient beaucoup pour moi. Je serai sur la liste des partantes et, bien évidemment, j'adorerais décrocher une médaille. C'est un rêve d'enfant. "
Lindsayfan is offline  
post #3 of 171 (permalink) Old Nov 9th, 2003, 10:10 PM
Senior Member
 
tarah's Avatar
 
Join Date: Oct 2001
Location: Leipzig, Germany
Posts: 2,176
                     
good luck

Mary Pierce
tarah is offline  
post #4 of 171 (permalink) Old Nov 10th, 2003, 01:02 PM
Senior Member
 
Greenout's Avatar
 
Join Date: Nov 2001
Location: Abroad with a passport
Posts: 16,036
                     
This is interesting...Mary is back in, right?
So, I assume the singles will be Amelie and
Mary against most likely the highest ranked
girls from the Russian squad mainly Myskina
and ED.

Oh..this is great. I was worried that our
FED CUP coverage might turn out to be
a bit of a downer with the Belgian squad
reduced to taking on rookies and relatives
of top 5 players, and the USA squad running
out of players not feuding with BJK. lol.

FRANCE vs RUSSIA will be the main act of
FED Cup this month. Hurrah!

I can't wait to see it live on tv!
Greenout is offline  
post #5 of 171 (permalink) Old Nov 10th, 2003, 03:12 PM Thread Starter
Senior Member
 
Lindsayfan's Avatar
 
Join Date: Sep 2001
Location: Mexico City, Mexico
Posts: 4,601
                     
we dont get any TV coverage here in Italy I'm so mad!
Lindsayfan is offline  
post #6 of 171 (permalink) Old Nov 11th, 2003, 09:52 PM
Senior Member
 
Lapin's Avatar
 
Join Date: Sep 2001
Location: England
Posts: 4,869
 
Wow, thanks so much for that interview Lindsayfan! Where did you find it?

Allez L'Equipe Française!!

Link to FFT Fed Cup pages:
http://www.fft.fr/evenements2003/Fed...sie/index.html
Lapin is offline  
post #7 of 171 (permalink) Old Nov 12th, 2003, 10:52 AM Thread Starter
Senior Member
 
Lindsayfan's Avatar
 
Join Date: Sep 2001
Location: Mexico City, Mexico
Posts: 4,601
                     
Lapin,this interview was on Yahoo 1 week ago.if u want,i can translate it for you.
Lindsayfan is offline  
post #8 of 171 (permalink) Old Nov 12th, 2003, 01:45 PM
Senior Member
 
Lapin's Avatar
 
Join Date: Sep 2001
Location: England
Posts: 4,869
 
Really? Thanks for the offer of a translation, that would be fantastic if you have the time (as it is quite long!). But I'm sure all the Amézons would really appreciate reading it!

Thanks again!
Lapin is offline  
post #9 of 171 (permalink) Old Nov 12th, 2003, 05:09 PM Thread Starter
Senior Member
 
Lindsayfan's Avatar
 
Join Date: Sep 2001
Location: Mexico City, Mexico
Posts: 4,601
                     
Lapin,plz tell to Amezons to check this forum cos I'm going to post here whatever i find on the net next days!

Here the translation (pls be nice to me cos neither english nor french are my mothertongue )


Amelie,how do you judge this season?
- I want to start by the bad side:I've been injured some time,I missed 2 grand slams,and it's a lot for a season.On the other hand,I reached the quarters @ Roland Garros (which is my best performance there),I've beaten both the Williams sisters.That encreased my confidence a lot.I'm really eager to start the next season and to play hopefully a full year,without injuries.Despite i skipped 2 GS,I'm still in top 8 (LOL she didnt know yet she was going to finish top 4!),and I'm satisfied.

You'll finish the year as n.6 (n.4 but she didnt know yet) and u missed some parts of the season..do ya have any regret?
- Sure i Have regrets.I didnt win any GS and I'm not n.1 in the world..who are my goals.but I have to accept my destiny,i cannot change the past.One year ago i thought I was going to stop my career cos of my injury!I have to put things in perspective.

What do ya miss in order to be in top 3?
- I miss matches!I've decided to change my schedule for next year,I'm going to play more tourneys so I wont have too much pressure on myself and If i do some mistakes,I'll be able to recover.I'm going to do a season like Kim Clijsters (playing everywhere,every week) but without playing so much doubles.

What have been ur best moments this year?
- For sure the Open gaz de france.It was my comeback tourney after 4 months and it was great to play in paris in front off my public etc.also the victory in Warsaw vs Venus and the win vs Serena in Rome have been great moments for me.
I said to myself "That's it!".I beat all the players who were above me in the ranking.These wins changed my mind.Specially with the Williams sisters I said to myself that they could be beaten now.I must admitt that I was a little bit pessimistic every time i played them before...right now when i have to play one of them I know I can win.

You played Serena @ RG and u made a non-match.it could happen again?
- I hope not.when I lost to Suarez in 2002 I said to myself "it wont happen again" and it happened..u never know but i hope that with the experience,the confidence and the help of ppl who surround me I wont play another similar match.

What importance has for you the Fed Cup?is it more important than a GS?
- No,it isnt but It's a competition I wanna win.I like to share this kind of moment with my team.it's a magic moment (being part of Fed Cup team) that is very different with the individual tourneys.I play my 5th season in fed cup and it's amazing to see how the ambience inside the group got better.Now we really like to stay each other,we enjoy each other's company,we want to win this trophy.Even though we arent the best team on the paper, we must have high expectations.

The absence of the Williamses and of the belgians duo makes this trophy less important?
- Not in my eyes.To win the fed Cup is the only thing I care about,I dont care about my opponents.in 10 years no one will remember whether the williamses were playing at Us Open 2003 or not,but everyone will remember that Justine won it.that's the only thing that counts.

Is the semi between France and Russia an anticipated final?
- Well,we r going to play the best squad on the paper.they r not only great players but they play in front off their public.

During Kremlin Cup,u played 3 russian players that might be ur opponents in fed Cup.what lessons have u learnt about them?
- My win over Dementieva has been really positive.I've lost to Myskina but I took my revenge in Philadelphia.having beaten Dementieva and Zvonareva in Moscow increases my confidence.but the conditions will be totally different this time.

what are the main weakness and the biggest qualities of french team?
- our biggest quality is the relationship between us,the ambience is really good.The comeback of Mary makes our team stronger and more homogeneous.Our main weakness is that if someone gets injured,there isnt a reserve who is at the same level.instead in russian team,if myskina has an injury they can play Zvonareva or Petrova and the level of play is still high.

U played doubles with Pierce in Filderstadt.it was related to Fed Cup?
- yes,completely.Guy Forget asked us to play together and we did it.we played quite well.I dont know Mary very well,but when we meet each other,it's always nice and we get along.On the court she looked very motivated and very relaxed,she really wants to play fed cup this time.

Talk a little bit of ur captain Guy Forget now..how he's helping u?
- Since i've settled in Geneva,we've started to practice together and we keep it going.He is like a big brother to me,we have a true,sincere relationship in which everyone talks freely,without secrets.If i have a problem,he's always helpful to me.when me and my former coach Alexia Dechaume parted away,Guy has been the first person I've called.I wanted his opinion,i wanted to know if Loic was the right coach for me according to Guy.

What r ur goals for next year?
- I want to be more aggressive on court and coming more to the net.Of course id like to win a GS and to be the n.1 in the world,but the most important things are to be focused on my tennis,to be serious in the practice and to come more to the net.

Which Slams u think u have more chances to win?
- I think Wimbledon,even tho it sounds like a paradox.I've always played well there and also in Australia.AT Us Open i was about to beat Venus last year...Roland Garros is probably the most difficult tourney for me,cos it's my homecountry tourney and there is too much pressure.

Are the Olympics a goal for you next year?
- yes sure,for the atmosphere of Olympics.in tennis u know a gold medal doesnt count so much but I've been growing in a sport-culture and for me the Olympics r really important.I'd like to win a medal,it's a childhood dream!

Last edited by Lindsayfan; Nov 12th, 2003 at 05:23 PM.
Lindsayfan is offline  
post #10 of 171 (permalink) Old Nov 12th, 2003, 08:43 PM
Senior Member
 
Lapin's Avatar
 
Join Date: Sep 2001
Location: England
Posts: 4,869
 
Thank you so much Lindsayfan, that's so kind of you!! I have posted it in the Momosapiens Forum and also over at Gerd's (hope you don't mind!) I've also put the link to this thread so people can check over here too in case you find anything else! (BTW, your English and French are amazing if neither are your mothertongue!)
Lapin is offline  
post #11 of 171 (permalink) Old Nov 12th, 2003, 09:53 PM
ali
Senior Member
 
ali's Avatar
 
Join Date: Oct 2001
Posts: 915
                     
Thanks so much Lindsayfan!

You're an absolute star!!
ali is offline  
post #12 of 171 (permalink) Old Nov 12th, 2003, 10:36 PM Thread Starter
Senior Member
 
Lindsayfan's Avatar
 
Join Date: Sep 2001
Location: Mexico City, Mexico
Posts: 4,601
                     
*flattered* you girls r too nice with me!
Lindsayfan is offline  
post #13 of 171 (permalink) Old Nov 13th, 2003, 05:31 PM
Senior Member
 
Lapin's Avatar
 
Join Date: Sep 2001
Location: England
Posts: 4,869
 
Smile





Lapin is offline  
post #14 of 171 (permalink) Old Nov 13th, 2003, 06:13 PM Thread Starter
Senior Member
 
Lindsayfan's Avatar
 
Join Date: Sep 2001
Location: Mexico City, Mexico
Posts: 4,601
                     
Welcome back MARY!!






Last edited by Lindsayfan; Nov 13th, 2003 at 06:22 PM.
Lindsayfan is offline  
post #15 of 171 (permalink) Old Nov 13th, 2003, 06:20 PM Thread Starter
Senior Member
 
Lindsayfan's Avatar
 
Join Date: Sep 2001
Location: Mexico City, Mexico
Posts: 4,601
                     
Guy Forget : "La Russie est l'équipe la plus forte"

A la veille du départ pour Moscou, Guy Forget fait le point autour de ses troupes au complet. Le capitaine se réjouit de la belle forme d'Amélie Mauresmo et du retour de Mary Pierce.


Guy, est-ce enfin la bonne année pour l'équipe de France ?
Pour l'instant, l'année est déjà très bonne. On a rempli notre contrat en se qualifiant pour la phase finale. Maintenant, tout ce qui va se passer, c'est du bonus. C'est le message que j'essaie de faire passer. Malheureusement, il y a la blessure de Nathalie Dechy, qui sera donc absente, et c'est bien dommage, mais on enregistre le retour de Mary Pierce. Cela renforce nos rangs. Si Amélie Mauresmo joue comme elle l'a fait au Masters de Los Angeles, elle peut prétendre apporter deux points contre les Russes. Tous ses points seront très importants face à la Russie, qui est sans doute l'équipe la plus forte de la phase finale.

En affrontant la Russie dès les demi-finales, vous disputez en quelque sorte une finale avant l'heure, compte tenu des forfaits enregistrés dans les rangs belges et américains…
C'est vrai. La Russie aligne quatre joueuses figurant parmi les quinze premières du classement WTA. Qui plus est, on jouera à l'extérieur. J'en ai marre d'affronter les Russes à Moscou ! C'est la troisième fois en quatre ans. Mais il faut faire avec, et donc préparer les joueuses de la meilleure manière possible, afin justement de leur permettre de jouer détendues ces matches là. Et, surtout, de pratiquer un tennis offensif. Que ce soit Amélie Mauresmo, Mary Pierce ou Emilie Loit, elles possèdent toutes des jeux tournés vers l'avant. Il va falloir que leur tennis d'attaque soit en place pour surprendre les joueuses russes.

Vous étiez à Los Angeles pour le Masters féminin. Quelles impressions vous ont laissé les joueuses russes ?
Ce sont de grandes championnes, assez fortes physiquement. Elles ont peu de lacunes, mais elles en ont. Avec Loïc Courteau, on a noté un certain nombre de choses et on fait travailler nos joueuses aujourd'hui en fonction de ces petites lacunes. Les Russes peuvent être fébriles. J'ai vu Elena Dementieva se faire largement dominer par Amélie Mauresmo qui a pratiqué son meilleur tennis. Elle a pris 6-3 6-2. Si Amélie reproduit ce type de match, elle peut passer. Aux autres joueuses de s'inspirer de ces matches, pour y croire. Une fille comme Mary Pierce, ou même une Emilie Loit avec son tennis atypique, peut déstabiliser une joueuse comme celle là. Le tout étant bien sûr de le faire le jour J.

Le fait marquant, côté français, c'est bien sûr le retour de Mary Pierce dans l'équipe, six ans après sa dernière apparition dans l'épreuve…
Je me réjouis car elle revient de loin. De très loin. Elle a beaucoup galéré, connu énormément de pépins physiques, et là, depuis qu'elle a retrouvé son ancien coach Sven Groeneveld, elle a effectué un gros travail, elle s'est affûtée physiquement, elle est beaucoup plus mobile. Elle avait vraiment envie de revenir en équipe de France. Le timing est bon. Je ne sais pas s'il faut y voir un signe… Elle a enregistré de bonnes victoires en cette fin de saison et je pense que notre équipe sera plus forte avec Mary. Elle peut jouer en simple comme en double. Je touche du bois, j'espère que son coup droit dévastateur nous rapportera beaucoup de points lorsqu'elle sera sur le terrain.

Mary Pierce sera-t-elle la " Henri Leconte " de 1991 ?
Elle peut effectivement jouer ce rôle là, parce qu'aujourd'hui, Mary joue bien et c'est pour cette raison que je la fais revenir dans le groupe. Elle n'est pas là pour son titre de championne de Roland-Garros ou d'un autre tournoi. Elle vient parce qu'elle joue bien et fait de nouveau partie des meilleures. Quand on a son expérience des grands matches, dans des situations qui peuvent être parfois tendues, si elle a la victoire au bout de sa raquette, elle ira la chercher. Elle ne se laissera pas déborder par l'émotion. Elle sait ce que c'est de gagner des grands matches, et dans un tie-break, ou à 4 partout dans un troisième set, lorsqu'il faut claquer un coup décisif. Elle en a tapé tellement dans sa vie que, si ce jour là elle est bien inspirée, elle peut le faire. Ce serait dommage de se passer d'une joueuse comme elle.

-------------------------------------
Amélie Mauresmo : "C'est le moment de briller"

De retour de Los Angeles, où elle est devenue la deuxième française après Mary Pierce à atteindre la finale du Masters, Amélie Mauresmo doit désormais se plonger dans l'atmosphère de la phase finale de la Fed Cup. Elle livre ses impressions avant de se rendre à Moscou.


Amélie, le Masters de Los Angeles est maintenant derrière vous. Il faut maintenant vous concentrer sur un nouvel objectif. N'est-ce pas trop dur ?
Un petit peu. Je suis arrivée hier mercredi et il m'a fallu récupérer du décalage horaire. Mon programme d'entraînement a été axé sur la récupération. Mais nous partons ce vendredi pour Moscou. Je crois que la vie de groupe et le fait d'être sur place va m'aider à me remettre les idées en place.

Il y a eu beaucoup d'émotions à Los Angeles. Avez-vous bien digéré tout cela ?
Pas tout à fait. Il y a encore des choses, des images et des sensations contradictoires en moi. Je ne réalise pas encore que je termine l'année à la quatrième place mondiale. C'est d'autant plus inespéré qu'il y a un an, je craignais de ne plus jamais jouer au tennis. Cela signifie beaucoup de choses pour moi. Il faut que je les intègre maintenant.

Rassurez-nous, cette phase finale de Fed Cup n'arrive pas trop tôt ?
(rire) Non car si la coupure avait été plus longue je crois que j'aurais eu du mal à repartir ! Je vais vite me plonger dans l'ambiance du groupe. La finale manquée contre Clijsters, je vais l'oublier, même si j'ai évidemment des regrets. Je n'ai pas d'inquiétudes par rapport à ça. Je ne vais garder que du positif de ce qui s'est passé à Los Angeles, mais aussi à Philadelphie où j'ai gagné mon dixième titre. Lors de ces deux tournois, j'ai pu explorer de nouvelles pistes pour faire progresser mon jeu.




Depuis que Guy Forget est capitaine, l'équipe de France de Fed Cup n'a pas réussi à aller au bout. Est-ce enfin la bonne année ?
Je l'espère vraiment. On a une belle opportunité, mais ça ne sera pas facile. En demi-finales, nous serons confrontées à la meilleure équipe. Les Russes disposent de quatre joueuses classées parmi les 15 premières mondiales. Evidemment, on a une équipe moins forte sur le papier, d'autant que Nathalie Dechy est malheureusement absente. Mary Pierce est là en renfort, c'est une bonne chose. Il va falloir qu'on se batte, ce ne sera pas simple.

Mary Pierce est en quelque sorte le joker de luxe de votre équipe…
Complètement. Guy pourra compter sur elle aussi bien en simple qu'en double. On espère que sa présence nous aidera.

Mais on attend surtout beaucoup de vous. Deux points en simple sont attendus…
Arrêtez de me mettre tout le temps la pression (rire) ! Bon, je crois que c'est une évidence, mes matches vont être très importants. Actuellement, j'ai plus de repères qu'Emilie Loit ou Mary Pierce sur des matches de ce niveau. Mais je n'ai pas envie d'y penser. A Los Angeles, j'ai su relativiser l'événement et me focaliser sur mon jeu. Je vais essayer d'avoir le même état d'esprit à Moscou.

Avec l'absence des deux meilleures belges et des sœurs Williams, on a le sentiment que la France dispose d'une chance inespérée…
Bien sûr. C'est le moment de briller. Ce sera peut-être notre année ! On a envie de ramener le trophée à la maison. Mais ces absences sont regrettables. Pour moi, le fond du problème est la formule de la compétition, qui ne met pas en valeur la Fed Cup. Le format Coupe Davis convenait très bien. C'est justement comme ça que l'épreuve avait regagné en notoriété. Le nouveau changement, avec l'instauration des poules, a été néfaste.

La victoire en 1997 évoque-t-elle un souvenir particulier pour vous ?
Non, je n'étais pas devant ma télé car je n'avais pas le câble. Mais j'avais retenu la joie de la victoire, l'euphorie du groupe, la présence forte de Yannick Noah en tant que capitaine. J'ai envie de trouver ces émotions là.

------------------------------------------
Mary Pierce : "Je veux faire partie de ce groupe"

C'est l'un des événements de cette phase finale. Mary Pierce fait son retour en équipe de France après six ans d'absence. Interview à la veille de son départ pour Moscou.

Mary entre 1997 et 2003 il s'est écoulé six ans, et vous revoilà en équipe de France.
Je n'ai pas l'impression que cela fasse si longtemps depuis ma dernière apparition en Fed Cup. Je suis ravie de retrouver l'équipe de France. La dernière fois que j'ai joué en Fed Cup on a gagné. J'espère que cela va se reproduire.

Etait-ce une vraie motivation de revenir en équipe de France ?
Absolument. L'équipe de France représente un état d'esprit que j'affectionne particulièrement. Le tennis étant un sport individuel, c'est toujours très agréable de vivre des moments où l'on se retrouve en situation de collectif, d'équipe.

Le groupe a changé en six ans, quel regard portez-vous sur ce groupe emmené par Amélie Mauresmo ?
Il est vrai que l'équipe a changé, cependant, elle demeure toute aussi forte. Surtout Amélie, qui vient d'accomplir de très belles choses sur les dernières semaines, notamment à Philadelphie (Mauresmo bat Sugiyama (JPN) en finale) et à Los Angeles (finaliste au Masters).

Il y a eu un changement de capitaine. C'était Yannick Noah, aujourd'hui c'est Guy Forget. Vous aimez être dirigé par des hommes.
Guy est très sympa. Tout se passe très bien et en plus dans la bonne humeur.

Pensez-vous que de par votre expérience, vous aurez un rôle de cadre dans cette équipe ?
Il est vrai que j'ai déjà remporté cette épreuve, ainsi que d'autres grandes compétitions, cependant je n'ai pas envie de jouer un rôle particulier. Je veux tout simplement faire partie du groupe, répondre aux demandes de Guy (Forget) et de Loïc (Courteau) et faire le plus possible pour permettre à la France de triompher.

Vous avez répondu présent contrairement aux grands noms du tennis féminin, notamment les sœurs Williams ainsi que Kim Clijsters et Justine Hénin-Hardenne.
Premièrement, c'est une épreuve qui me plaît beaucoup. Deuxièmement, ces deux dernières années ont été extrêmement perturbées par de nombreuses blessures, c'est donc des superbes occasions pour disputer des matches à haut niveau.

Regrettez-vous l'absence des meilleures joueuses mondiales ?
Dans un sens oui, car il est vrai que leur présence accorde de l'importance et de l'intérêt à l'épreuve. Ceci dit, leur absence ne me dérange pas totalement car cela nous donne une meilleure chance d'aller au bout. Mais il faut rester extrêmement vigilant car dans le tennis on ne sait jamais ce qu'il peut arriver.

Voyez-vous un signe du destin avec votre retour dans l'équipe ?
Pourquoi pas. J'ai la certitude que tout le monde va faire de son mieux. J'ai confiance en cette équipe.

On a l'impression de retrouver une nouvelle Mary Pierce, est-ce pareil pour vous ?
Tout à fait, je suis en train de retrouver le niveau de jeu qui était le mien ainsi que le physique. J'ai vécu des moments très difficile, mais cette partie de ma carrière est désormais derrière moi. Aujourd'hui, je me sens beaucoup mieux et je pense être sur le bon chemin.

Votre association avec Sven Groeneveld vous a-t-elle permis de repartir sur de nouvelles bases ?
Complètement, Sven me connaît depuis l'age de seize ans. Il m'aide et m'apporte beaucoup pour retrouver mon meilleur niveau.

Quelle image gardez-vous de 's-Hertogenbosch (lieu de la victoire française en Fed Cup 1997) ?
Je pense que c'est la fiesta après la victoire. On était tous sur la scène avec Yannick (Noah) et il nous a fait chanter. C'était un moment très sympa.

Etes-vous proche des autres membres de l'équipe durant l'année sur le circuit ?
De par notre emploi du temps, il est très difficile d'être proche de qui que ce soit. Chacune à ses tournois, ses entraînements, ses voyages.

Vous avez joué un peu en double dernièrement avec Amélie, est-ce un signe en vue de la phase finale ?
Peut-être ? Mais c'est à Guy de faire sa sélection. Néanmoins on voulait essayer cette solution.

Vous êtes prête à jouer à la fois le simple et le double ?
Je suis prête à tout. Je suis là pour ça !

Last edited by Lindsayfan; Nov 13th, 2003 at 06:59 PM.
Lindsayfan is offline  
Reply

Quick Reply
Message:
Options

Register Now



In order to be able to post messages on the TennisForum.com forums, you must first register.
Please enter your desired user name, your email address and other required details in the form below.

User Name:
Password
Please enter a password for your user account. Note that passwords are case-sensitive.

Password:


Confirm Password:
Email Address
Please enter a valid email address for yourself.

Email Address:
OR

Log-in









Human Verification

In order to verify that you are a human and not a spam bot, please enter the answer into the following box below based on the instructions contained in the graphic.



Thread Tools
Show Printable Version Show Printable Version
Email this Page Email this Page



Posting Rules  
You may not post new threads
You may post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off
Trackbacks are On
Pingbacks are On
Refbacks are On

 
For the best viewing experience please update your browser to Google Chrome